Meyer Habib accuse France Inter de désinformation au sujet d’Israël
Rechercher

Meyer Habib accuse France Inter de désinformation au sujet d’Israël

Dans sa lettre à la PDG de Radio France, le député a expliqué que la radio avait rapporté de fausses informations concernant l'armée israélienne ; il a annoncé avoir saisi le CSA

Meyer Habib, député de la 8e circonscription des Français de l'étranger, intervenant lors du meeting de soutien à François Fillon, en avril 2017. (Crédit : Gideon Markowicz)
Meyer Habib, député de la 8e circonscription des Français de l'étranger, intervenant lors du meeting de soutien à François Fillon, en avril 2017. (Crédit : Gideon Markowicz)

Le député Meyer Habib a accusé la radio France Inter de désinformation dans une lettre adressée à Sibyle Veil, PDG du groupe Radio France, envoyée la semaine dernière. L’élu a également annoncé avoir saisi le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA).

Dans sa lettre, le député expliquait que la radio avait rapporté de fausses informations concernant l’armée israélienne, selon lesquelles des installations médicales palestiniennes destinées à lutter contre le coronavirus avaient été détruites par Tsahal.

« Le 20 avril dernier, un reportage diffusé dans le journal de 7h30 de France Inter, première radio de France, rapporte, en pleine crise du coronavirus, que l’armée israélienne a détruit des installations médicales palestiniennes destinées aux malades du Covid-19 », a écrit le député. « C’était une grossière fake news de la radio phare du service public qui rappelle les pires poncifs colportés pendant des siècles pour attiser la haine antisémite. »

Dans une publication Facebook accompagnée de la missive, il a ajouté : « Des excuses, non ! Des regrets, non ! Un cap a été franchi : on ne parle même plus de biais anti-israélien ou de parti-pris pro-palestinien mais de mensonges purs et durs assumés par la station. Trop, c’est trop ! »

Il a également estimé qu’il « n’existe pas de démocratie sans liberté de la presse, pas de liberté de la presse sans déontologie journalistique ».

FAKE NEWS ! FRANCE INTER FRANCHIT TOUTES LES LIMITES – JE SAISIS LE CSAJe n'ai pas eu le temps de développer ce point…

פורסם על ידי ‏‎Meyer Habib‎‏ ב- יום שישי, 22 במאי 2020

En mars, le Coordinateur des activités gouvernementales dans les Territoires (COGAT) avait accusé l’ONG de gauche B’Tselem de colporter ces « fausses informations » au sujet de l’armée.

L’ONG avait affirmé que l’armée avait « confisqué des tentes destinées à établir un hôpital de campagne » pour les patients touchés par le coronavirus.

Le COGAT avait répondu que la structure démolie évoquée par l’ONG était en fait « un avant-poste construit illégalement par un résident de Bardala », village situé à proximité de Naplouse, et non un « hôpital de campagne ».

Le COGAT a coordonné la livraison de milliers de masques et de kits de test du coronavirus fournis par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans la bande de Gaza, contrôlée par le groupe terroriste palestinien du Hamas. L’aide a également été distribuée en Cisjordanie, contrôlé par l’Autorité palestinienne (AP) de Mahmoud Abbas.

Fin mars, le président israélien Reuven Rivlin s’était entretenu avec le président de l’AP, lui affirmant que le virus ne faisait aucune distinction entre les peuples.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...