Michel Drucker, nouveau parrain de l’Appel national pour la tsedaka
Rechercher

Michel Drucker, nouveau parrain de l’Appel national pour la tsedaka

Parrain il y a déjà cinq ans, l’homme de télévision dit en avoir gardé un "souvenir ému" et avoir ainsi souhaité renouveler l’expérience

Michel Drucker dans l'émission "On n'est pas couché". (Capture d'écran : YouTube)
Michel Drucker dans l'émission "On n'est pas couché". (Capture d'écran : YouTube)

Le parrain 2019 de l’Appel national pour la tsedaka, campagne de collecte de fonds du Fonds social juif unifié, a été annoncé ce mardi matin à l’antenne de la radio RCJ.

Michel Drucker succède ainsi à Gad Elmaleh. Parrain il y a déjà cinq ans aux côtés de Patrick Bruel, l’homme de télévision dit en avoir gardé un
« souvenir ému » et avoir ainsi souhaité renouveler l’expérience.

Durant son interview sur RCJ au micro de Sandrine Sebbane, s’il s’est dit assez éloigné du judaïsme, Michel Drucker explique s’être senti « chez lui » lors des évènements de l’appel pour la tsedaka auxquels il avait participé en 2014.

Michel Drucker a expliqué « compter sur la générosité » de ses téléspectateurs et des auditeurs de RCJ et sur leur « qualité de cœur » lors de cette campagne. « Beaucoup de gens n’ont pas notre chance à nous », a-t-il déclaré, ajoutant avoir « toujours aidé les gens en situation de faiblesse ».

Il a également évoqué son spectacle à Tel Aviv l’an dernier, lors duquel il dit avoir été très touché par le public.

Michel Drucker est le Parrain 2019 de l’Appel national pour la tsédaka ! Merci à ce grand monsieur, cet immense…

פורסם על ידי ‏‎Tsedaka FSJU‎‏ ב- יום שלישי, 10 בספטמבר 2019

Comme chaque année, la campagne visera à renforcer les fonds des institutions sociales de la communauté juive de France.

Pour réunir ces fonds, l’Appel proposera toute une série d’événements durant les prochains mois – et notamment le 16 décembre au Palais des Congrès de Paris (les réservations ouvriront le 16 octobre à 11h).

Présidé par Gérard Garçon, cet appel à la solidarité affirme être venu en aide à 18 000 personnes en difficulté durant l’année 2017-2018, en aidant 123 associations (issues de toutes les communautés), et en soutenant 165 programmes sociaux.

L’an dernier, la campagne nationale pour la tsedaka avait permis de réunir 3 176 000 euros – un chiffre record.

« Qui a le droit de rester insensible à la précarité qui touche 12 % de la communauté juive de France ? », interroge le président de l’Appel national pour la tsedaka sur le site dédié. « Qui a le droit de méconnaitre la souffrance de ces milliers de parents qui ne peuvent pas donner un repas chaud par jour à leurs enfants ? Qui a le droit de rester les yeux fermés face au désespoir de ces milliers de personnes âgées isolées et sans ressource et de ces personnes handicapées qui ne veulent plus rester en marge ? Ce cri d’alarme, ce cri du cœur nous le lançons depuis 26 ans avec l’Appel national pour la tsedaka. Notre devoir est de montrer à ces dizaines de milliers de défavorisés que nous sommes solidaires, généreux et impliqués. Que nous sommes avec eux, qu’ils peuvent compter sur nous. »

Les dons sont possibles sur le site de l’Appel national pour la tsedaka.

Retour en images sur l’incroyable soirée de la solidarité avec notre parrain Gad Elmaleh !Les meilleurs moments du show…

פורסם על ידי ‏‎Tsedaka FSJU‎‏ ב- יום חמישי, 16 במאי 2019

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...