Mini remaniement et autres décisions du gouvernement
Rechercher

Mini remaniement et autres décisions du gouvernement

Le Premier ministre scinde le ministère de Jérusalem et de la Diaspora et promet de poursuivre la réforme du marché de la télécommunication

Marissa Newman est la correspondante politique du Times of Israël

Le maire de Jérusalem Nir Barkat (à gauche) avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à Jérusalem, le 19 mai 2015. (Credit photo: Marc Israël Sellem  / Flash90)
Le maire de Jérusalem Nir Barkat (à gauche) avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à Jérusalem, le 19 mai 2015. (Credit photo: Marc Israël Sellem / Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré mardi qu’il allait scinder le ministère des Affaires de Jérusalem et de la Diaspora, en gardant sous sa direction le portefeuille des Affaires de Jérusalem.

Le ministère des Affaires de la diaspora sera dirigé par Naftali Bennett de HaBayit HaYehudi, qui est également ministre de l’Education. Bennett a également occupé le maroquin de la Diaspora dans la dernière Knesset (en plus de celui de l’Economie).

Le Premier ministre détient actuellement les ministère des Communications et celui des Affaires étrangères. Le Premier ministre avait licencié lundi le directeur général du ministère des communications, s’attirant de nombreuses critiques.

Le bureau du Premier Ministre a publié mardi un communiqué inhabituel pour répondre aux critiques concernant le limogeage d’Avi Berger. Dans le communiqué, le bureau de Netanyahu a déclaré que les plans de réforme du marché menés par Berger seraient mis en œuvre par le Premier ministre.

« La réforme du marché va continuer à recevoir mon plein appui et je la soutiens sans équivoque », dit le communiqué.

« Le Premier ministre a aussi résolument l’intention de poursuivre cette politique dans son rôle actuel en tant que ministre des Communications. Le Premier ministre soutient la réforme, promue pendant son précédent gouvernement, et continuera à encourager la concurrence et la baisse des prix de la téléphonie fixe et des forfaits internet offerts au public. »

La décision concernant le portefeuille des Affaires de Jérusalem est intervenue un jour après que le Premier ministre a promis que Jérusalem ne serait jamais divisée dans tout futur accord de paix avec les Palestiniens, et déclaré que la construction dans la capitale continuerait, malgré les critiques internationales.

Les dirigeants de l’Autorité palestinienne avaient répondu avec colère à la déclaration : « Il n’y aura jamais de paix ou de stabilité au Moyen-Orient sans Jérusalem-Est comme la capitale de l’Etat palestinien. »

Mardi, le cabinet a tenu une réunion exceptionnelle au Musée d’Israël en l’honneur de Yom Yeroushalayim (la Journée de Jérusalem), qui a eu lieu dimanche, et approuvé une série de décisions visant à renforcer la ville de Jérusalem avant le 50e anniversaire de sa réunification lors de la Guerre des Six Jours de 1967.

Le cabinet a décidé de créer une équipe préparatoire (un comité ministériel) pour planifier les événements de 2017, qui comprendront différentes manifestations dans les domaines de l’éducation, du tourisme, de la culture et des sports, avec un accent sur les Maccabiades de 2017.

En outre, un plan quinquennal (2016-2020) sera élaboré sur la modernisation des infrastructures et l’encouragement des visites à l’esplanade du mur Occidental, dont la poursuite du développement de l’esplanade du mur Occidental et de ses tunnels, la préservation des vestiges archéologiques, les améliorations des transports y menant et le développement d’activités éducatives pour les étudiants et les soldats.

Le plan complet sera soumis à l’approbation du Cabinet dans deux semaines, a déclaré dans un communiqué le porte-parole du gouvernement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...