Rechercher

Mobileye va lancer des navettes autonomes aux États-Unis d’ici 2024

La filiale d’Intel basée à Jérusalem fait équipe avec un fabricant allemand de véhicules électriques et un développeur de logiciels aux États-Unis pour déployer le projet

Ricky Ben-David est journaliste au Times of Israël

La start-up californienne Udelv a présenté le Transporter, le véhicule de livraison autonome de l'entreprise alimenté pat Mobileye au CES de Las Vegas, le 3 janvier 2022. (Crédit :  Udelv)
La start-up californienne Udelv a présenté le Transporter, le véhicule de livraison autonome de l'entreprise alimenté pat Mobileye au CES de Las Vegas, le 3 janvier 2022. (Crédit : Udelv)

Mobileye, une société de systèmes de conduite autonome basée à Jérusalem et filiale d’Intel, s’associe à deux sociétés de mobilité pour développer et déployer des navettes autonomes entièrement électriques aux États-Unis en 2024.

Les navettes polyvalentes desserviront dans deux ans les collectivités publiques et privées de toute l’Amérique du Nord et seront utilisées lors du premier et du dernier kilomètre d’un voyage dans les zones urbaines, selon une annonce d’Intel mardi.

Mobileye travaillera avec l’unité de mobilité électrique allemande Benteler EV Systems, et la société de Floride Beep Inc., le développeur d’une solution logicielle qui permet aux clients des entreprises de mobilité d’offrir des services de transport réguliers et sur demande. Beep a des centres de recherche en Floride, en Géorgie et en Arizona.

Les navettes électriques seront alimentées par le système autonome de Mobileye, Mobileye Drive, une solution qui offre une technologie avancée de détection de la vision et une vaste technologie de cartographie participative qui crée des cartes haute définition des infrastructures routières dans le monde entier.

Une navette électrique iCristal développée par Lohr, qui utilisera la technologie de conduite autonome de Mobileye. (Autorisation)

Les partenaires déploieront un véhicule électrique entièrement autonome (niveau 4) qui répondra aux normes de sécurité pour l’utilisation sur des routes publiques. Le niveau 4 permet une automatisation élevée sans intervention humaine dans des zones limitées (aussi appelées géo-clôtures), mais les humains peuvent toujours reprendre les commandes manuelles, si nécessaire.

Johann Jungwirth, vice-président de Mobility-as-a-Service chez Mobileye, a déclaré « En collaboration avec Beep et Benteler, Mobileye vise à produire en série des solutions de mobilité autonome de premier et de dernier kilomètre qui permettront aux gens de se déplacer de façon pratique, accessible, et en toute sécurité, partout en Amérique du Nord. »

« Les besoins en matière de micro-transport en commun multi-adhérents ne cessent de croître dans nos villes et villages à l’échelle mondiale et doivent être pris en compte afin de réduire la congestion routière, de protéger l’environnement et d’assurer une mobilité sûre et fiable pour tous », a expliqué Hinrich Woebcken. membre du conseil consultatif de Beep et ancien PDG de Volkswagen North America.

Benteler développera les véhicules et entreprendra leur production aux États-Unis, « avec l’ambition de déployer le moteur dans d’autres pays », peut-on lire dans le communiqué.

Un véhicule autonome à l’essai à Paris, alimenté par Mobileye, au mois de décembre 2021. (Crédit : Mobileye)

« Ces navettes doivent être robustes pour une utilisation publique ou commerciale 24 heures sur 24, et 7 jours sur 7, avec des coûts réduits et un excellent confort », a déclaré Marco Kollmeier, directeur général de Benteler EV Systems.

Mobileye, taxis autonomes, navettes et véhicules de livraisons.

Mobileye met actuellement à l’essai sa technologie de conduite autonome avec des « robots-taxis » autonomes pour des déplacements à la demande, notamment à Paris, Detroit, New York et Tokyo, ainsi qu’à Tel Aviv et Munich, où Mobileye s’apprête à lancer plus tard cette année des taxis autonomes, et des systèmes d’appel de taxis autonomes.

Mobileye a commencé à tester des véhicules autonomes à Munich en 2020, après avoir obtenu une autorisation du fournisseur de services techniques indépendant du pays, TÜV SÜD. Elle a été la première ville d’Europe à approuver le projet pilote, qui s’appuie sur le programme existant de Mobileye en Israël, où l’entreprise teste des véhicules autonomes depuis 2018.

Par ailleurs, Mobileye a un certain nombre de partenariats en cours, afin de livrer à la start-up californienne Udelv des systèmes autonomes de livraison, pour déployer une flotte de véhicules de livraison autonomes sur les routes dans les deux ans à venir. Mobileye en partenariat avec deux entreprises françaises, prévoit de développer et déployer conjointement des navettes commerciales autonomes pour des services de transports publics en Europe en 2023.

Un taxi autonome alimenté par la technologie de conduite Mobileye avec l’application de transport à domicile Moovit circulant le long de la côte à Tel Aviv-Jaffa, septembre 2021. (Mobileye/Intel)

Intel a déclaré en Décembre qu’il prévoit de rendre Mobileye public cette année avec une évaluation estimée à environ 165 milliards de shekels. Intel avait acheté Mobileye en 2017 pour plus de 50 milliards de shekels, ce qui est encore à ce jour le record de la plus importante valorisation de sortie d’une entreprise nouvelle israélienne.

Cette semaine, Intel a annoncé l’acquisition prochaine de la société israélienne Tower Semiconductor, un fabricant de puces et de semi-conducteurs basé à Migdal HaEmek.

Cette acquisition augmentera les capacités de fabrication de semi-conducteurs pour répondre à la demande des clients mondiaux, a déclaré Intel.

Tower fabrique des puces analogiques à semi-conducteurs pour les secteurs de la consommation, de l’industrie, de l’automobile, du mobile, de l’infrastructure, de la médecine, de l’aérospatiale et de la défense.

Intel a également acheté la société israélienne Screenovate, développeur de solutions de faisceaux et de miroirs pour appareils mobiles, en décembre dernier, ainsi que le fabricant de puces artificielles Habana Labs en 2019, et la société d’applications relatives aux transports en commun Moovit en 2020.

Intel a acheté Replay Technologies, un développeur de technologies de reconstruction 3D pour les événements sportifs à grande échelle, en 2106, mais l’a clôturée cette année.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...