Mogherini a rencontré Abbas et s’entretiendra avec Netanyahu
Rechercher

Mogherini a rencontré Abbas et s’entretiendra avec Netanyahu

La chef de la diplomatie de l'UE profitera de ce voyage pour sonder les intentions des Palestiniens et des Israéliens

Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, et la chef de la politique étrangère de l'UE, Federica Mogherini à Ramallah le 8 novembre 2014 (Crédit : STR/Flash90)
Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, et la chef de la politique étrangère de l'UE, Federica Mogherini à Ramallah le 8 novembre 2014 (Crédit : STR/Flash90)

La chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini a rencontré mercredi le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à Ramallah et devait s’entretenir dans la journée avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Mogherini est la plus haute responsable étrangère à se rendre dans les Territoires palestiniens et en Israël depuis la prestation de serment, la semaine passée, du nouveau gouvernement de Netanyahu.

Ce gouvernement, l’un des plus à droite de l’histoire d’Israël, fait la part belle aux adversaires de la création d’un Etat palestinien et aux défenseurs des implantations.

Le voyage de Mogherini est l’occasion pour elle de sonder les intentions des Palestiniens et des Israéliens à un moment où l’entreprise de paix a rarement paru plus mal en point.

Le Premier ministre israélien a promis pendant sa campagne la poursuite de la construction des implantations et a enterré l’idée d’un Etat palestinien coexistant avec Israël, avant de revenir sur ces derniers propos après les élections.

Les Palestiniens ont fait le choix de la confrontation diplomatique et judiciaire avec les Israéliens devant les grandes organisations mondiales et la Cour pénale internationale.

L’Union européenne soutient la création d’un Etat palestinien et dénonce les implantations.

Mogherini « vient parler à Netanyahu après la formation du nouveau gouvernement pour voir ce qu’on peut faire en ce qui concerne une reprise des négociations », a dit une source diplomatique européenne sous le couvert de l’anonymat.

« Ce n’est qu’un début. Elle veut tâter le terrain (…) pour voir ce que peuvent faire les Européens », a-t-il dit.

La chef de la diplomatie européenne projetait aussi de discuter avec ses interlocuteurs palestiniens des divisions profondes entre l’Autorité palestinienne basée en Cisjordanie et le mouvement terroriste Hamas qui contrôle la bande de Gaza.

« Pour dire la vérité, il n’y a pas beaucoup à attendre » de la visite, a dit la même source, tout indiquant que Mme Mogherini pourrait informer les ministres des Affaires étrangères de l’UE quand ils se réuniront la semaine prochaine à Bruxelles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...