Mogherini appelle à la reprise des négociations de paix
Rechercher

Mogherini appelle à la reprise des négociations de paix

"C'est une illusion que de croire que le statu quo est une option", a affirmé la chef de la diplomatie européenne

La Haute représentante de l'Union européenne Federica Mogherini parle à la réunion ministérielle informelle rassemblant les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne et les pays du sud de la Méditerranée à Barcelone le 13 avril 2015 (Crédit : AFP / LLUIS GENE)
La Haute représentante de l'Union européenne Federica Mogherini parle à la réunion ministérielle informelle rassemblant les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne et les pays du sud de la Méditerranée à Barcelone le 13 avril 2015 (Crédit : AFP / LLUIS GENE)

La chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini a appelé mercredi Israël et les Palestiniens à reprendre des négociations de paix, estimant que « la situation sur le terrain n’est pas tenable ».

« La situation que nous voyons sur le terrain n’est pas tenable et c’est une illusion que de croire que le statu quo est une option », a affirmé Mogherini à l’ouverture de la réunion annuelle à Bruxelles du groupe de coordination des donateurs pour le peuple palestinien.

« Comme on l’a vu ces dernières heures à Gaza (…) si nous n’avons pas d’avancée positive, nous aurons des choses négatives », a dit Mogherini, qui a rendu visite la semaine dernière au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ainsi qu’aux dirigeants palestiniens.

« Nous avons un intérêt politique et une obligation morale à travailler ensemble le plus possible », a poursuivi Mogherini, qui plaide sans relâche pour une « solution à deux Etats » dans les limites des lignes de 1967.

Les pourparlers directs entre Israël et les Palestiniens ont été interrompus en avril 2014 malgré les tentatives du secrétaire d’Etat américain John Kerry d’aboutir à un accord.

Depuis, la guerre meurtrière dans la bande de Gaza l’été dernier et la formation d’un nouveau gouvernement encore plus à droite par Netanyahu après les élections du 17 mars ont encore attisé les tensions.

« Sans aucun processus politique, sans aucun horizon, nous ne pouvons nous attendre à autre chose que plus de violence », a affirmé la chef de la diplomatie européenne.

Elle a aussi exhorté les dirigeants palestiniens, l’Autorité palestinienne et le Hamas qui dirige la bande de Gaza, à « recommencer un processus de réconciliation nationale ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...