Mogherini : Les constructions israéliennes risquent de rendre « impossible » la solution à 2 Etats
Rechercher

Mogherini : Les constructions israéliennes risquent de rendre « impossible » la solution à 2 Etats

Israël a annoncé dans la nuit de mardi à mercredi 3 000 logements en Cisjordanie

Federica Mogherini, Haute Représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, pendant une conférence de presse à Bucarest, le 7 octobre 2016. (Crédit : Daniel Mihailescu/AFP)
Federica Mogherini, Haute Représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, pendant une conférence de presse à Bucarest, le 7 octobre 2016. (Crédit : Daniel Mihailescu/AFP)

En poursuivant les constructions, le gouvernement israélien met « directement » en péril la perspective d’un règlement du conflit israélo-palestinien, la solution à deux Etats risquant même de « devenir impossible », a averti mercredi Federica Mogherini, chef de la diplomatie de l’UE.

Mme Mogherini réagissait, dans un communiqué, à l’annonce par Israël, dans la nuit de mardi à mercredi, de la construction de 3 000 logements en Cisjordanie.

Il s’agit de la quatrième annonce du genre en moins de deux semaines depuis l’investiture du président américain Donald Trump.

Cette nouvelle annonce « marque une tendance très inquiétante, mettant directement en péril la perspective d’une solution viable à deux Etats, qui est de plus en plus difficile et risque de devenir impossible », selon Mme Mogherini.

« L’Union européenne est fermement opposée à cette politique et regrette profondément qu’Israël poursuive sur cette voie, malgré les objections et préoccupations qu’a constamment exprimées la communauté internationale, à tous les niveaux », ajoute-t-elle.

Depuis l’arrivée du nouveau président américain, Israël a annoncé la construction de plus de 6 000 logements en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

La communauté internationale et les Palestiniens se sont inquiétés de cette rafale d’annonces.

Le 24 janvier, à l’annonce de la construction de 2 500 logements en Cisjordanie, l’Union européenne avait déjà jugé le geste « regrettable », estimant qu’il « affaiblissait encore davantage la perspective d’une solution à deux Etats ».

« Une solution négociée à deux Etats est la seule manière de satisfaire pleinement les aspirations légitimes des deux parties et de parvenir à une paix durable », a réaffirmé mercredi Mme Mogherini.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...