Mont du Temple : L’UE met en garde contre toute « provocation »
Rechercher

Mont du Temple : L’UE met en garde contre toute « provocation »

"Il est crucial que toutes les parties fassent preuve de calme et de retenue," a déclaré une porte-parole de la Commission européenne

Vue aérienne sur le mont du Temple (Crédit : Yossi Zamir/Flash 90)
Vue aérienne sur le mont du Temple (Crédit : Yossi Zamir/Flash 90)

L’UE a mis en garde mardi contre toute « provocation » à la suite des violences sur le mont du Temple, et a réitéré son appel au maintien du status quo sur ce site révéré par les musulmans et les juifs.

« L’escalade de la violence (sur le site) constitue une provocation et une incitation à la haine, particulièrement pendant la période des fêtes juives et à l’approche de la fête musulmane du sacrifice », a déclaré aux journalistes une porte-parole de la Commission européenne, Maja Kocijancic.

« Il est crucial que toutes les parties fassent preuve de calme et de retenue », a-t-elle plaidé.

Malgré les appels internationaux au calme, Palestiniens et policiers israéliens se sont de nouveau affrontés mardi matin sur et autour du site, au troisième et dernier jour des célébrations du nouvel an juif.

La porte-parole de la Commission a renouvelé l’appel de l’UE en faveur du « strict respect du status quo dans les lieux saints ». « Tout changement du status quo aurait de graves effets déstabilisants », a-t-elle averti, une position partagée par les Etats-Unis et l’ONU.

Le mont du Temple, dont la garde a été confiée à la Jordanie, est régi par des règles tacites héritées du conflit de 1967, appelées status quo. Elles autorisent les juifs à visiter les lieux à certaines heures de la matinée, cinq jours sur sept, mais pas à y prier.

Pour les juifs, elle est le site de l’ancien mont du Temple détruit par les légions romaines en 70, et à ce titre l’endroit le plus sacré du judaïsme. Elle est le théâtre de tensions quasi permanentes entre Palestiniens et Israéliens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...