Rechercher

Montréal : ouverture du procès d’un militant néo-nazi

Gabriel Sohier Chaput est accusé d’avoir propagé la haine via un article antisémite et anti-Asiatiques qu’il a écrit pour un portail néo-nazi américain

Gabriel Sohier Chaput, militant néo-nazi canadien aussi connu sous le pseudonyme « Zeiger ». (Crédit : capture d’écran)
Gabriel Sohier Chaput, militant néo-nazi canadien aussi connu sous le pseudonyme « Zeiger ». (Crédit : capture d’écran)

Le procès de Gabriel Sohier Chaput, un militant néo-nazi canadien connu sous le nom de « Zeiger », accusé d’avoir propagé la haine par le biais d’un article qu’il a écrit pour un portail néo-nazi américain s’est ouvert lundi matin au palais de justice de Montréal, a rapporté Radio-Canada.

Si l’homme, âgé de 35 ans, a admis avoir écrit « en partie » l’article en question en janvier 2017, il a plaidé non coupable.

« La totalité de l’article provient de Zeiger », a affirmé le procureur, Patrick Lafrenière. « C’est lui qui était derrière l’ordinateur. »

Son article concernait des affiches antisémites placardées sur une église de Colombie-Britannique en janvier 2017. Il s’attaquait également aux Juifs et aux Asiatiques.

« 2017 sera une année d’action. On doit s’assurer qu’aucun guerrier de la justice sociale ou Juif ne soit à l’abri d’être provoqué. Le nazisme continue jusqu’à ce que les rues soient inondées des larmes de nos ennemis », avait-il notamment écrit, dans son texte qui a depuis été dépublié.

Sohier Chaput, consultant en informatique, a été l’un des rédacteurs les plus actifs du site néo-nazi en question entre 2016 et 2017. Il aurait publié plus de 800 articles sur le site, selon un enquêteur. Un mandat d’arrêt avait été lancé contre lui en 2018.

Il risque jusqu’à deux ans de prison. Son procès devrait durer jusqu’à la fin de la semaine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...