Mordechai : des combattants de l’EI s’entraînent avec le Hamas à Gaza
Rechercher

Mordechai : des combattants de l’EI s’entraînent avec le Hamas à Gaza

Bien qu’il essaie de reprendre ses relations avec le Caire, le Hamas coopère aussi avec les jihadistes menant une insurrection dans le Sinaï, a déclaré Yoav Mordechai à un média saoudien

Des membres des Brigades Ezzedine al-Qassam , la branche armée du Hamas, pendant un rassemblement anti-Israël à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 26 février 2016. (Crédit : Said Khatib/AFP)
Des membres des Brigades Ezzedine al-Qassam , la branche armée du Hamas, pendant un rassemblement anti-Israël à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 26 février 2016. (Crédit : Said Khatib/AFP)

Des combattants de l’Etat islamique (EI) sont récemment arrivés dans la bande de Gaza pour s’entraîner avec leurs homologues du Hamas, a déclaré un haut gradé de l’armée israélienne dans un entretien en arabe publié vendredi.

Le Coordinateur des activités du gouvernement dans les Territoires (COGAT), le général Yoav Mordechai, a déclaré au site d’informations saoudien Elaph que des membres de l’EI étaient entrés dans la bande de Gaza depuis la péninsule du Sinaï via les tunnels de contrebande entretenus et contrôlés par le Hamas.

Les combattants sont entrés dans le territoire contrôlé par le Hamas en coordination avec Saïd Abed al-Aal, habitant de Rafah, au sud de la bande de Gaza, et lié au Hamas, a-t-il déclaré.

Mordechai, chef de l’institution du ministère de la Défense qui est responsable des points de passage avec la bande de Gaza et l’Administration civile en Cisjordanie, a déclaré que la coopération militaire entre l’EI et le Hamas se déroule avec le consentement des dirigeants du Hamas.

Le général Yoav Mordechai, coordinateur de l'armée israélienne des activités gouvernementales dans les Territoires, en juillet 2013. (Crédit : capture d'écran YouTube / IDFSpox1)
Le général Yoav Mordechai, coordinateur de l’armée israélienne des activités gouvernementales dans les Territoires, en juillet 2013. (Crédit : capture d’écran YouTube / IDFSpox1)

Selon l’article, des membres du Hamas ont aussi soigné des terroristes blessés de l’EI qui étaient entrés dans la bande de Gaza depuis la péninsule du Sinaï.

Un groupe affilié à l’Etat islamique mène depuis plusieurs années une guérilla contre l’armée égyptienne dans le Sinaï, menant des dizaines d’attaques ciblant des soldats et des policiers dans le nord de la péninsule.

Afin de combattre l’EI en Egypte, l’ambassade des Etats-Unis au Caire a annoncé vendredi que l’Egypte avait reçu sa première livraison de véhicules blindés conçus pour protéger les soldats des bombes situées en bord de route.

L’ambassade a déclaré dans un communiqué que la première série de véhicules MRAP 762 avait été livrée jeudi, et devait aider à « combattre le terrorisme et promouvoir la stabilité de la région ».

Alors que le Hamas « essaie de se rapprocher de l’Egypte, il se lie à l’Etat islamique et aux Frères musulmans », a déclaré Mordechai, faisait référence au parti islamique qui a été déclaré illégal et dont le président Mohammed Morsi a rapidement dirigé l’Egypte avant d’être destitué en 2013.

Le Hamas se serait apparemment distancié de l’EI et de l’Iran dans l’espoir que Le Caire adoucisse son blocus de la bande de Gaza. Mais selon Haaretz, des rapports qui soulignent les liens entre les dirigeants du Hamas et les groupes terroristes agissant contre l’Egypte dans le Sinaï sont une source d’embarras pour l’organisation.

Des sources palestiniennes citées par l’article déclarent que bien que les dirigeants du Hamas ont adopté une politique de rapprochement avec l’Egypte, il reste toujours des membres importants qui ne veulent pas rompre avec l’Iran et les groupes salafistes qui peuvent aussi être une source de revenus. Le Hamas est également sous pression de la famille royale saoudienne pour couper ses liens avec l’Iran, ennemi de l’Arabie saoudite.

Des agences ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...