Mort de la réalisatrice Chantal Akerman
Rechercher

Mort de la réalisatrice Chantal Akerman

Chantal Akerman se serait suicidée à l'âge de 65 ans

Chantal Akerman (Capture d'écran YouTube : Chantal Akerman on JEANNE DIELMAN)
Chantal Akerman (Capture d'écran YouTube : Chantal Akerman on JEANNE DIELMAN)

La cinéaste belge Chantal Akerman est morte, lundi, à Paris à l’âge de 65 ans.

Depuis la mort de sa mère l’année dernière, elle avait été hospitalisée dernièrement pour dépression rapporte le New York Times.

Chantal Akerman, fille de survivants de la Shoah polonais, était connue pour être la pionnière de films expérimentaux féministes.

Dès son adolescence, Chantal Akerman est influencée par Jean-Luc Godard avec son film « Pierrot le Fou » qui déterminera sa vocation de cinéaste.

Elle se fait connaître en 1975 avec son film « Jeanne Dielman, 23 Quai du Commerce, 1080 Bruxelles ». Le film, d’une durée de plus de trois heures, retrace le quotidien millimétré d’une veuve qui s’occupe de son fils et se prostitue pour subvenir à leur besoin.

Ce film lui vaudra une large reconnaissance à l’échelle internationale.

Sa filmographie est composée d’une cinquantaine de films dont la trilogie documentaire : « D’Est » (1993), « Sud » (1998) et « De l’autre côté » (2002).

Son dernier film « No Home Movie » (2015) a été présenté en compétition au Festival de Locarno en août dernier, et il est actuellement projeté au festival du film de New-York.

No Home Movie se focalise sur les confidences de sa mère. Comme la cinéaste l’explique : « Ma mère est le centre de mon oeuvre » rapporte Variety.

La sortie est prévue prochainement en France.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...