Rechercher

Moshe Lion révise à la baisse le plan de logement sur une colline boisée de Jérusalem

L'ONG Saving the Jerusalem Hills s'est engagée à poursuivre sa campagne jusqu'à ce que plusieurs zones de collines menacées, dont White Ridge, reçoivent une protection légale

White Ridge, à l'est de Jérusalem. (Crédit : Dov Greenblat, Société pour la protection de la nature en Israël)
White Ridge, à l'est de Jérusalem. (Crédit : Dov Greenblat, Société pour la protection de la nature en Israël)

C’est une nouvelle victoire pour les groupes environnementaux. Le maire de Jérusalem, Moshe Lion, a présenté mardi un nouveau plan révisé de construction sur White Ridge (Reches Lavan), une colline boisée populaire de sources naturelles juste à l’ouest de la ville.

Un plan original prévoyait la construction de 5 250 unités résidentielles ainsi que de 300 chambres d’hôtel et d’espaces commerciaux couvrant environ 800 000 m2.

Le plan révisé, baptisé Good Tidings in White, prévoit 6 000 unités résidentielles construites sur un site de 300 000 m2.

Les plans d’une ligne de métro ont été abandonnés, quelque 10 000 arbres seront sauvés et la ville s’efforcera de faire déclarer les 500 000 m2 restants en parc national afin d’arrêter de construire à l’avenir, a déclaré le maire.

L’organisation à but non lucratif Saving the Jerusalem Hills s’est engagée à poursuivre sa campagne jusqu’à ce que plusieurs zones de collines menacées, dont White Ridge, reçoivent une protection légale.

La Société pour la protection de la nature en Israël a fait l’éloge du maire et a salué le nouveau plan, s’engageant à continuer à travailler avec le public « bienveillant et déterminé » pour s’assurer qu’autant d’espaces ouverts que possible soient préservés dans les collines de Jérusalem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...