Mozambique: Plus de 50 civils tués le 7 avril par les islamistes dans un village
Rechercher

Mozambique: Plus de 50 civils tués le 7 avril par les islamistes dans un village

Ce "massacre" s'est produit lorsque des jeunes ont refusé de rejoindre les rangs des islamistes, "ce qui a provoqué la colère des 'malfaiteurs'", selon le porte-parole de la police

Drapeau du Mozambique. (Domaine public)
Drapeau du Mozambique. (Domaine public)

Plus de 50 civils ont été tués le 7 avril dans un village du nord du Mozambique lors d’une attaque des groupes jihadistes qui opèrent dans la région depuis plus de deux ans, ont rapporté mardi les médias locaux citant la police.

« Les malfaiteurs (…) ont tué cruellement et diaboliquement 52 jeunes du village Xitaxi, dans le district de Muidumbe » le 7 avril, a déclaré le porte-parole de la police, Orlando Mudumane, cité par la radio nationale.

Ce « massacre », selon M. Mudumane, s’est produit lorsque les jeunes du village ont refusé de rejoindre les rangs des islamistes. « Les jeunes ont résisté, ce qui a provoqué la colère des ‘malfaiteurs' », a-t-il poursuivi.

Le groupe jihadiste responsable de ces attaques opère depuis octobre 2017 dans toute la province à majorité musulmane du Cabo Delgado, riche en importants gisements gaziers sous-marins.

Il y a multiplié les opérations meurtrières contre les populations civiles et les forces de sécurité.

Ces violences ont fait au moins 900 morts, selon un décompte de l’ONG Armed Conflict Location and Event Data Project (Acled), et causé le déplacement de plus de 150 000 personnes, selon les autorités.

Depuis quelques mois, des attaques sont revendiquées par une branche régionale du groupe Etat islamique (EI). Les insurgés ont récemment annoncé vouloir imposer la loi islamique dans la région.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...