Musée juif : un complice présumé de Nemmouche remis à la Belgique
Rechercher

Musée juif : un complice présumé de Nemmouche remis à la Belgique

Les juges d'instruction belges souhaitent le confronter aux déclarations d'un autre Marseillais, Nacer Bendrer

Le Musée juif de Bruxelles, où une fusillade meurtrière a eu lieu le 25 mai 2014.  (Crédit : AFP / Georges Gobet)
Le Musée juif de Bruxelles, où une fusillade meurtrière a eu lieu le 25 mai 2014. (Crédit : AFP / Georges Gobet)

Un Français soupçonné d’avoir aidé Mehdi Nemmouche, responsable présumé de la tuerie du musée juif de Belgique à Bruxelles, en mai 2014, a été remis à la justice belge début juillet et inculpé, a-t-on appris mardi de source judiciaire belge.

« Il a été extradé le 1er juillet, sur la base d’un mandat d’arrêt européen, et a été inculpé en tant qu’auteur, coauteur ou complice d’un quadruple attentat dans un contexte terroriste », a déclaré mardi à l’AFP un porte-parole du parquet fédéral, Jean-Pascal Thoreau, confirmant une information de la presse belge.

La chambre d’instruction de la cour d’appel d’Aix-en-Provence (sud de la France) avait approuvé fin juin la remise aux autorités judiciaires belges de cet homme de 28 ans, Mounir Atallah.

Le Marseillais a reconnu devant la chambre d’instruction avoir brièvement rencontré Mehdi Nemmouche à Marseille un mois avant l’attaque au musée juif, qui avait fait quatre morts le 24 mai 2014.

Se déclarant « innocent à 100% », Mounir Atallah, qui a fait la connaissance de Mehdi Nemmouche en 2010 en détention à Salon-de-Provence (sud), avait immédiatement accepté d’être transféré en Belgique.

Selon la justice française, les juges d’instruction belges souhaitaient le confronter aux déclarations d’un autre Marseillais, Nacer Bendrer –remis en février à la justice belge–, qui avait laissé entendre que Mounir Atallah aurait pu jouer un rôle dans la fourniture d’armes à Medhi Nemmouche.

« Beaucoup de devoirs d’enquête (actes posés par le juge d’instruction, NDLR) sont en cours mais nous ne souhaitons pas développer leur nature ou leur portée », a commenté mardi M. Thoreau, tout en précisant que « l’enquête avance bien ».

Le Frnaçais Mehdi Nemmouche avait été interpellé le 30 mai 2014 à Marseille à sa descente d’un bus venant de Bruxelles. Extradé deux mois plus tard en Belgique, il a été inculpé pour « assassinats dans un contexte terroriste » et est incarcéré dans l’attente d’un procès dont la date n’a pas encore été fixée. Il n’a jamais reconnu être l’auteur de la tuerie.

La justice belge cherche par ailleurs à identifier un autre complice présumé figurant sur les images d’une caméra de surveillance montrant un homme marchant aux côtés de Nemmouche à proximité de la gare du Nord à Bruxelles le 28 mai, soit à la veille de son départ pour Marseille.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...