Namaste et Shalom : une yeshiva de New York associe textes juifs et yoga
Rechercher

Namaste et Shalom : une yeshiva de New York associe textes juifs et yoga

Si la judéité des étudiants n'est pas requise à l'école talmudique Romemu, ils doivent toutefois être en mesure de lire et de comprendre les textes en hébreu

Le rabbin David Ingber donne cours à Romemu, à New York en mars 2016. (Crédit : Scott Osman via JTA)
Le rabbin David Ingber donne cours à Romemu, à New York en mars 2016. (Crédit : Scott Osman via JTA)

NEW YORK (JTA) — La plupart des écoles juives religieuses commencent la journée par la prière traditionnelle du matin. Puis les élèves consacrent la matinée à étudier le Talmud, un texte central de la loi juive.

Mais à la yeshiva Romemu, qui doit ouvrir ses portes l’an prochain, les étudiants commenceront la journée par du yoga et de la méditation, étudieront la kabbale – mystique juive – puis se pencheront sur des textes hassidiques l’après-midi. Et certains élèves pourraient même ne pas être juifs.

Quand les cours débuteront, durant l’été 2019, la yeshiva Romemu fera partie des programmes d’études juifs pour adultes à New York. Mais contrairement aux autres yeshivot, comme l’institut Hada, Romemu se démarquera de l’accent mis traditionnellement sur la compréhension et l’analyse des textes rabbiniques.  Les étudiants de Romemu étudieront le Talmud et la halakha (loi juive), mais leur programme portera également sur la pleine conscience, le mouvement et le mysticisme.

« Nous sommes des créatures incarnées, un esprit insufflé sur terre, et le cadeau qu’est le corps est un pilier fondamental de notre pratique », explique un descriptif de la yeshiva.

« En partant des pratiques corporelles classiques comme le mouvement et le yoga, et en allant vers une pratique qui souligne la prise de conscience du corps et de la posture comme la méditation, en passant par l’incorporation de la conscience du corps et du langage dans notre étude du Talmud, le corps sera présent à chaque étape. »

Des yogis, israéliens et étrangers, participent au festival annuel de yoga d’Arava dans le secteur des anciennes mines de cuivre dans la vallée de Timna, dans la région d’Arava, dans le sud d’Israël, le 2 novembre 2018 (Crédit : MENAHEM KAHANA / AFP)

Cette yeshiva est un projet de Romemu, une communauté de Renaissance juive new-yorkaise grandissante dirigée par le rabbin David Ingber. La Renaissance juive est un mouvement qui incorpore des éléments de kabbale et de philosophie hassidique, qui a toujours mis l’accent sur la spiritualité par rapport à l’étude textuelle.

Le programme de la yeshiva associera étude de textes rabbiniques, mysticisme et prière traditionnelle à des pratiques telles que le yoga, la méditation et la danse. Les étudiants seront sensibilisés à des concepts mystiques juives, de ‘l' »éros divin » au « tzimtzoum », l’idée que Dieu se retire du monde.

Le programme de la yeshiva durera six semaines et acceptera 15 à 25 étudiants qui paieront des frais d’inscriptions dégressifs. Si la judéité des étudiants n’est pas requise, ils doivent toutefois être en mesure de lire et de comprendre les textes en hébreu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...