Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

Nasrallah répond aux avertissements de Gallant

"Aujourd'hui, vous aussi seriez ramenés à l'âge de pierre si vous vous engagez dans une guerre contre le Liban", a déclaré le chef du supplétif iranien

Le dirigeant du Hezbollah, le cheikh Hassan Nasrallah, prend la parole lors d’un rassemblement pour marquer la journée Al-Quds, dans la banlieue sud de Beyrouth, au Liban, le 2 août 2013. (Crédit : AP Photo/Hussein Malla, File)
Le dirigeant du Hezbollah, le cheikh Hassan Nasrallah, prend la parole lors d’un rassemblement pour marquer la journée Al-Quds, dans la banlieue sud de Beyrouth, au Liban, le 2 août 2013. (Crédit : AP Photo/Hussein Malla, File)

Le chef du Hezbollah pro-iranien au Liban, Hassan Nasrallah, a affirmé lundi soir que sa formation pouvait elle aussi ramener Israël à « l’âge de pierre » en cas de conflit armé, en riposte à des menaces similaires du ministre israélien de la Défense.

« Aujourd’hui, vous aussi seriez ramenés à l’âge de pierre si vous vous engagez dans une guerre contre le Liban », a estimé dans un discours télévisé le chef de la puissante formation chiite.

Lors d’une tournée à la frontière avec le Liban, le ministre israélien de la Défense, Yoav Gallant, avait menacé de ramener le Liban « à l’âge de pierre » si le Hezbollah provoquait son pays.

Hassan Nasrallah a assuré qu’il suffisait « de quelques missiles de haute précision » à sa formation pour détruire une liste d’objectifs qu’il a énumérés, notamment « les aéroports civils et militaires, les bases aériennes, les centrales électriques, les centres de communications et la centrale (nucléaire) de Dimona ».

Vue du réacteur nucléaire de Dimona, dans le sud d’Israël, le 13 août 2016. (Moshe Shai/FLASH90)

Il a averti que si le conflit s’étendait « au front de la résistance », c’est-à-dire aux autres formations terroristes – notamment palestiniennes – soutenues par l’Iran et hostiles à Israël, « il ne restera rien qui s’appelle Israël ».

Le chef du Hezbollah a prononcé ce discours à l’occasion du 17e anniversaire de la fin de la dernière confrontation entre sa formation et Israël en 2006.

Le Hezbollah est la seule formation libanaise à avoir conservé son armement depuis la fin de la guerre civile (1975-1990), au nom de la « résistance » contre Israël.

Bastion du Hezbollah, la zone frontalière avec Israël dans le sud du Liban est le théâtre d’incidents sporadiques entre les deux pays techniquement en état de guerre.

Un camion du Hezbollah renversé, dans la ville libanaise de Kahale, le 9 août 2023. (Crédit : Capture d’écran ; Twitter/X ; utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur le droit d’auteur)

Evoquant par ailleurs les heurts au cours desquels deux hommes, dont un membre du Hezbollah, avaient été tués la semaine dernière au Liban, Nasrallah a accusé « des dirigeants, des forces et des responsables politiques » de vouloir « pousser le pays vers la guerre civile ».

Le 9 août, un camion du Hezbollah chargé de munitions s’était renversé dans une localité chrétienne proche de Beyrouth. Des heurts avaient ensuite opposé des habitants à des membres du parti qui escortaient le camion, alimentant la campagne des adversaires politiques du Hezbollah qui réclament son désarmement.

« J’appelle au calme » et « à régler de tels incidents par la raison et la sagesse », a dit le chef du Hezbollah, s’adressant « en particulier à l’opinion publique chrétienne ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.