Natalie Portman évoque Anne Frank dans un post sur la politique d’immigration US
Rechercher

Natalie Portman évoque Anne Frank dans un post sur la politique d’immigration US

L'actrice s'est souvenue de sa visite à la maison de Frank à Amsterdam et a dit "frissonner" à la pensée des petites filles contraintes de se cacher du gouvernement américain

Natalie Portman au Power of Women de Variety le 12 octobre 2018 à l'hôtel Beverly Wilshire à Beverly Hills, Californie (Crédit : Jordan Strauss / Invision / AP)
Natalie Portman au Power of Women de Variety le 12 octobre 2018 à l'hôtel Beverly Wilshire à Beverly Hills, Californie (Crédit : Jordan Strauss / Invision / AP)

JTA — Se souvenant d’une visite effectuée à la maison d’Anne Frank à Amsterdam, l’actrice hollywoodienne Natalie Portman a écrit sur Instagram qu’elle « frissonnait » à l’idée que des fillettes se cachent du gouvernement américain.

Le post écrit mardi par Portman, qui contient une photo d’elle alors qu’elle est adolescente, dit : « Quand j’avais 16 ans, je suis allée à la maison d’Anne Frank avec Miep Gies, cette femme qui avait courageusement caché Anne et sa famille quand les nazis avaient rassemblé les Juifs à Amsterdam et dans une grande partie de l’Europe. Et aujourd’hui, je frissonne en pensant à une fillette qui se cache, quelque part dans mon propre pays, qui a peur d’allumer sa lumière ou de faire du bruit, ou encore de jouer dehors, parce qu’elle craint d’être emmenée par notre gouvernement ».

Portman, qui est juive, a ajouté les hashtags #notinmyname et #notinmycountry.

Les familles immigrantes, dans tout le pays, étaient le week-end dernier en état d’alerte, de larges opérations de répression de l’immigration ayant été annoncées il y a quelques semaines par le président américain Donald Trump.

Le Forward a suggéré que Portman pouvait faire indirectement référence à l’histoire de Liza, une adolescente de Passaic, dans le New Jersey, qui avait confié au New York Times qu’elle et sa famille se cachaient dans leur habitation, les lumières éteintes, dans la matinée de dimanche, alors que des agents des services des douanes et de l’immigration (ICE) attendaient à l’extérieur.

Le Times avait fait savoir que ces services prévoyaient de cibler des familles immigrantes au cours de l’opération et qu’ils cherchaient à expulser au moins 2 000 personnes se trouvant clandestinement dans le pays.

Les groupes progressistes juifs ont critiqué avec ferveur les politiques d’immigration mises en place par Trump. Never Again Action, nouvelle organisation constituée de jeunes Juifs, a manifesté aux abords des centres de détention de l’ICE suite à des informations faisant état de l’emprisonnement de milliers de demandeurs d’asile, notamment de mineurs, dans des conditions sordides.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...