Nechama Rivlin se remet avec succès de sa greffe pulmonaire
Rechercher

Nechama Rivlin se remet avec succès de sa greffe pulmonaire

L'épouse du président n'est plus sous respirateur, elle est éveillée et alerte et parle avec les soignants ; pour son médecin, sa "forte personnalité" contribuera à sa guérison

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Le président Reuven Rivlin et son épouse Nechama déposent leur bulletin dans l'urne dans un bureau de vote le matin des élections municipales du 30 octobre 2018 à Jérusalem. (Crédit : Mark Neyman/GPO)
Le président Reuven Rivlin et son épouse Nechama déposent leur bulletin dans l'urne dans un bureau de vote le matin des élections municipales du 30 octobre 2018 à Jérusalem. (Crédit : Mark Neyman/GPO)

Nechama Rivlin, épouse du Président Reuven Rivlin, était réveillée et alerte mardi matin après avoir subi une transplantation pulmonaire la veille.

« Nechama n’est plus sous respirateur ce matin, elle est réveillée, parle et entre en  contact avec l’équipe médicale et les membres de sa famille », a déclaré la Résidence du Président dans un communiqué.

Les médecins de l’hôpital Beilinson de Petah Tikva, où Mme Rivlin est prise en charge, ont indiqué que les premiers jours après une transplantation sont « critiques » et que Mme Rivlin a un long chemin à parcourir pour se rétablir, selon le communiqué. Le personnel médical est satisfait de ses progrès jusqu’à présent.

Le professeur Mordechai Kramer, l’expert en médecine pulmonaire qui s’occupe de Mme Rivlin, a déclaré à la radio de l’armée que la santé de sa patiente indiquait « une nette amélioration ».

« Nous avons retiré le tube respiratoire, elle est maintenant éveillée et consciente », a-t-il expliqué, ajoutant que « la forte personnalité de Mme Rivlin est un facteur important pour un rétablissement rapide ».

Après une greffe pulmonaire, les patients passent habituellement deux semaines à l’hôpital avant de pouvoir sortir, a-t-il précisé.

« Nous ne sommes qu’au début du parcours. Il peut encore y avoir des rejets ou des infections. Nous devons la surveiller de près », a dit le Prof. Kramer.

Mme Rivlin, a-t-il ajouté, avait été inscrite sur la liste des patients en attente de greffes pulmonaires il y a plus d’un an.

Le médecin a expliqué qu’avec le temps, la quantité d’oxygène dont Mme Rivlin avait besoin augmentait et sa capacité à respirer diminuait.

« Si elle n’avait pas subi une greffe dans les mois à venir, son état serait devenu très grave et aurait nécessité une respiration artificielle », a-t-il expliqué.

Le président a rendu visite à son épouse lundi et devait lui rendre visite à nouveau mardi, tout en s’efforçant de respecter son emploi du temps chargé, a indiqué le Prof. Kramer.

Les poumons proviennent de Yair Yehezkel Halabli, âgée de 19 ans et originaire de Ramat Gan, qui a succombé à une noyade vendredi au cours d’une plongée à Eilat. Sa famille a autorisé le don de plusieurs de ses organes.

Un poumon a été greffé chez une autre femme, également soignée par le Dr. Kramer . La patiente se remet également bien. Les médecins envisageaient de lui enlever son respirateur dans la journée de mardi.

Ce sont 55 à 60 greffes pulmonaires qui sont réalisées par an, a précisé le professeur, et 100 personnes sont sur la liste d’attente.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...