Netanyahu a appelé son homologue suédois
Rechercher

Netanyahu a appelé son homologue suédois

Le dirigeant israélien a dénoncé les propos de Mme Margot Wallström sur les 'exécutions extrajudiciaires' en Israël

Margot Wallström, ministre suédoise des Affaires étrangères, dans son bureau à Stockholm, le 31 octobre 2014. (Crédit : Jonathan Nackstrand/AFP)
Margot Wallström, ministre suédoise des Affaires étrangères, dans son bureau à Stockholm, le 31 octobre 2014. (Crédit : Jonathan Nackstrand/AFP)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est entretenu avec le Premier ministre suédois Stefan Löfven dimanche pour lui faire part de ses critiques sur les récents commentaires sur Israël de la ministre suédoise des Affaires étrangères, Margot Wallström.

Wallstrom a déclaré vendredi au Parlement suédois qu’Israël menait des exécutions extrajudiciaires contre les terroristes palestiniens.

Devant le Parlement suédois vendredi, elle a dit que la réponse d’Israël à la vague d’attaques palestiniennes au couteau et attaques à la voiture bélier était « disproportionnée », et a semblé suggérer que la mort des nombreux terroristes lors de leurs attaques terroristes équivalaient à des « exécutions extrajudiciaires ».

« Et de même, la réponse ne doit pas être du même genre – et c’est ce que je dis dans d’autres situations où la réponse est telle qu’il en résulte des exécutions extrajudiciaires ou qui est disproportionnée en ce que le nombre de personnes tuées d’un côté dépasse le nombre original des décès de loin », a-t-elle déclaré dans la transcription officielle en anglais par son bureau publiée par Reuters.

« Ceci est la deuxième fois qu’elle se réfère à Israël et dit des choses qui sont inacceptables pour nous et ne sont pas vraies », a déclaré Netanyahu à Löfven, selon la radio militaire.

Netanyahu a déclaré pendant la conversation téléphonique que les commentaires de Wallström équivalaient à un double standard.

« Je ne vois pas [Wallstrom] dire ça la semaine dernière sur San Bernardino ou sur l’attaque terroriste à Paris, lorsque les forces de police ont tué les terroristes, que ceux-ci étaient des exécutions extrajudiciaires, comme elle le dit à propos d’Israël ».

Le ministère des Affaires étrangères à Stockholm a émis une clarification sur les remarques de Wallstrom pendant le week-end, affirmant qu’elles avaient été mal interprétées.

« Le ministre des Affaires étrangères n’a jamais dit qu’Israël mène exécutions extrajudiciaires », a déclaré le bureau de Wallstrom.

« La ministre des Affaires étrangères a fait une déclaration générale sur le droit international et le droit à la légitime défense, et l’importance de la proportionnalité et de la sagesse. Elle faisait allusion aux deux côtés ».

Une déclaration conjointe dimanche de Löfven et Wallstrom a aussi affirmé que ses commentaires ont été déformés. « La ministre des Affaires étrangères n’a pas, comme allégué, dit que les exécutions extrajudiciaires se produisent en Israël », peut-on lire dans la déclaration.

« La situation au Moyen-Orient est déjà assez difficile sans avoir à être encombré par des malentendus sur les intentions de personne », a ajouté le communiqué.

Le ministère des Affaires étrangères d’Israël avait déjà critiqué publiquement les commentaires de Wallstrom vendredi soir, les qualifiant de « délirants ».

« C’est une déclaration scandaleuse, délirante, impudente et détachée de la réalité », a déclaré le ministère, qui est dirigé par Netanyahu, dans un communiqué. « Le ministre des Affaires étrangères de la Suède propose que les citoyens israéliens présentent leurs cous aux assassins mêmes qui veulent y planter des couteaux »

La déclaration a ajouté que les Israéliens avaient le droit de se défendre contre le terrorisme et que le système juridique israélien garantit une procédure judiciaire équitable pour tout le monde.

« En Israël, chaque criminel est présenté devant les tribunaux, y compris les terroristes », a déclaré le ministère des Affaires étrangères. « Les citoyens israéliens sont aux prises avec le terrorisme, qui obtient un coup de pouce avec de telles déclarations irresponsables et mensongères ».

L’ambassadeur d’Israël en Suède, Yitzhak Bachman Lavie, a également condamné les remarques, en disant que « les normes morales d’Israël dans sa guerre contre le terrorisme sont tout aussi élevées que celles des autres pays occidentaux qui font face à la même menace ».

Lavie a déclaré qu’Israël a eu plus de succès que d’autres pays occidentaux dans la prévention du danger pour ses civils. « Il faut condamner et agir pour arrêter les auteurs, les financiers et les instigateurs du terrorisme », a-t-il ajouté. « Si nous nous concentrons pour condamner et prévenir le terrorisme il n’y aura pas besoin d’auto-défense ».

La Suède fait partie des pays les plus critiques de la gestion d’Israël du conflit avec les Palestiniens. Après les attentats du 13 novembre à Paris, où des terroristes ont tué 130 personnes, Wallstrom a affirmé que les attaques étaient enracinées dans la frustration des musulmans du Moyen-Orient, y compris celle des Palestiniens.

La Suède a reconnu l’Etat de la Palestine le 30 octobre 2014, une décision qui a été largement critiquée par Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...