Netanyahu à Washington : une visite très attendue
Rechercher

Netanyahu à Washington : une visite très attendue

Alors que le Premier ministre est en route pour les Etats-Unis, un programme des plus chargés comprenant de nombreuses visites et réunions l’attend

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Benjamin Netanyahu, parlant à Barack Obama à la résidence du Premier ministre à Jérusalem en mars 2013  (Crédit photo: Pete Souza / Maison Blanche)
Benjamin Netanyahu, parlant à Barack Obama à la résidence du Premier ministre à Jérusalem en mars 2013 (Crédit photo: Pete Souza / Maison Blanche)

Dimanche après-midi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a embarqué pour Washington afin de s’entretenir avec le président des Etats-Unis Barack Obama pour la première fois depuis plus d’un an.

Au cours de cette réunion, Netanyahu et Obama évoqueront les événements récemment survenus au Moyen-Orient, notamment la guerre civile en Syrie et les progrès possibles avec les Palestiniens ou au moins une stabilisation de la situation avec eux, a-t-il déclaré plus tôt dimanche matin lors de sa réunion de cabinet hebdomadaire.

Les deux dirigeants parleront également de « maintenir l’avantage comparatif de l’Etat d’Israël dans un Moyen-Orient en pleine mutation », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre devrait demander une augmentation considérable de l’aide militaire américaine à Israël, notamment à la lumière des menaces grandissantes de la sécurité du pays après l’accord nucléaire historique de Washington avec l’Iran.

« Je suis convaincu que cette réunion est importante pour clarifier la continuation de l’aide américaine à Israël au cours des dix prochaines années. Ce sera un nouveau pas de compréhension dans cette direction », a déclaré Netanyahu.

De son côté, Obama va très probablement demander à Netanyahu quelles sont les mesures qu’Israël pourrait prendre pour préserver la possibilité d’une solution à deux États, et ce, même si un accord définitif entre Israël et les Palestiniens est pour l’instant inenvisageable. Le Premier ministre serait en train d’y réfléchir.

Netanyahu doit rencontrer le président lundi matin. Plus tard dans la journée, il s’entretiendra avec le sénateur Chuck Schumer, l’un des rares législateurs démocrates à avoir voté contre l’accord nucléaire iranien. Après cela, il se rendra à l’American Enterprise Institute, un groupe de réflexion où il prononcera un discours au terme duquel il recevra la récompense Irving Kristol 2015.

Mardi, le Premier ministre s’adressera à l’Assemblée générale annuelle de la Fédération des Juifs d’Amérique du Nord. Le dirigeant de l’opposition Isaac Herzog et le chef de cabinet de la Maison Blanche Denis McDonough s’exprimeront également lors de cette convention.

Plus tard, Netanyahu sera au Center for American Progress, une institution de gauche où il sera interviewé par la présidente du groupe de réflexion Neera Tanden.

Le fait que Netanyahu intervienne aussi bien dans des institutions de gauche que de droite a pour but de démontrer la nature bipartisane de l’alliance entre Israël et les Etats-Unis.

Mardi soir, Netanyahu devrait rencontrer les dirigeants du Sénat.

Mercredi, le Premier ministre devrait visiter le centre médical militaire national Walter Reed avant de rentrer en Israël.

« Ils ne vont pas tomber amoureux », convient Zvi Rafiah, qui a longtemps conseillé l’ambassade israélienne à Washington, mais M. Netanyahu « comprend tout à fait la portée de cette visite et la valeur des Etats-Unis ».

Le porte-parole de la Maison Blanche Josh Earnest a estimé que les sentiments personnels des deux dirigeants « étaient loin d’être aussi importants que leur capacité à travailler ensemble pour les intérêts de sécurité nationale des deux pays ».

L’administration Obama « est en fait très désireuse de montrer qu’elle s’engage pour la sécurité d’Israël », explique Jonathan Rynhold du Centre Begin-Sadat pour les études stratégiques.

AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...