Israël en guerre - Jour 284

Rechercher

Netanyahu procède à la dissolution du cabinet de guerre

Déserté par Benny Gantz la semaine dernière, le cabinet de guerre suscitait la convoitise du ministre d'extrême-droite de la sécurité intérieure, Itamar Ben Gvir

Illustration : Le leader du Likud MK Benjamin Netanyahu (à gauche) avec le chef du parti d'extrême droite Otzma Yehudit le député Itamar Ben Gvir lors d'un vote dans le plénum de la Knesset, le 28 décembre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Illustration : Le leader du Likud MK Benjamin Netanyahu (à gauche) avec le chef du parti d'extrême droite Otzma Yehudit le député Itamar Ben Gvir lors d'un vote dans le plénum de la Knesset, le 28 décembre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Un porte-parole du bureau du Premier ministre israélien a confirmé lundi la dissolution du cabinet de guerre, créé le 11 octobre, après l’attaque sans précédent du 7 octobre menée par le groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas en Israël, après la démission la semaine dernière du centriste Benny Gantz.

Les médias israéliens avaient rapporté plus tôt lundi que le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait annoncé la dissolution de ce groupe restreint lors d’une réunion du cabinet de sécurité dimanche.

David Mencer, un des porte-parole du bureau de M. Netanyahu a confirmé la dissolution du cabinet de guerre, précisant que le cabinet de sécurité prendrait « les décisions sur les questions relatives à la guerre ».

« Le cabinet de guerre était une condition préalable à la création de ce gouvernement d’unité nationale (…) Avec le départ de M. Gantz du gouvernement, le cabinet n’est plus nécessaire, ses fonctions seront reprises par le cabinet de sécurité », a déclaré M. Mencer lors d’un point de presse.

M. Gantz, chef du parti de HaMahane HaMamlahti (centre), avait quitté la coalition gouvernementale plus tôt en juin, entraînant avec lui Gadi Eisenkot, qui est comme lui un ancien chef de l’armée et l’un des trois observateurs de ce même cabinet de guerre.

Selon des commentateurs, cette dissolution est également destinée à couper l’herbe sous le pied des ministres d’extrême droite Ben Gvir et Bezalel Smotrich qui voulaient participer au cabinet de guerre depuis le début du conflit.

Netanyahu devrait donc désormais prendre les décisions importantes en matière de conduite de la guerre dans le cadre de petites réunions ad hoc, sans Ben Gvir, avec toujours en point de mire l’aval du cabinet de sécurité.

Le cabinet de sécurité, qui comprend neuf ministres en plus de M. Netanyahu devient donc maintenant le principal organe à prendre les décisions relatives à la guerre avec le Hamas.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.