Israël en guerre - Jour 259

Rechercher

Netanyahu assistera aux funérailles d’Helmut Kohl

Le Premier ministre israélien se rendra à Strasbourg pour un dernier hommage au père fondateur de la communauté européenne, mais le fils de l'ancien chancelier a jugé "indigne" le programme des funérailles

Helmut Kohl, alors chancelier de l'Allemagne de l'Ouest, le 9 décembre 1989. (Crédit : Michel Frison/AFP)
Helmut Kohl, alors chancelier de l'Allemagne de l'Ouest, le 9 décembre 1989. (Crédit : Michel Frison/AFP)

Le Bureau du Premier ministre a confirmé que Benjamin Netanyahu assistera aux funérailles du légendaire chancelier allemand Helmut Kohl, qui s’est éteint il y a deux semaines à l’âge de 87 ans.

Netanyahu sera rejoint par la chancelière allemande Angela Merkel, le président français Emmanuel Macron et l’ancien président américain Bill Clinton. La cérémonie aura lieu à Strasbourg le 1er juillet.

La dépouille de Kohl sera ensuite transportée au cimetière de Spire, en Allemagne, pour y être enterré.

Le fils aîné de Helmut Kohl a jugé vendredi « indignes » les prochaines funérailles de l’ancien chancelier organisées par sa belle-mère, envenimant un peu plus la querelle familiale autour du père de la Réunification allemande.

« Je trouve les derniers développements indignes pour mon père, pour l’Allemagne et pour l’Europe », a déclaré Walter Kohl, 53 ans, né comme son frère cadet de la première union l’ancien chancelier, mort le 16 juin à 87 ans.

Dans une interview au site internet de l’hebdomadaire Die Zeit, Walter Kohl déplore à la fois l’absence de funérailles nationales, refusées par sa belle-mère Maike Kohl-Richter, et le choix d’inhumer l’ancien dirigeant au cimetière de Spire, dans le sud-ouest, et non dans le caveau familial de Ludwigshafen, non loin de là.

Cette inhumation, à laquelle Walter Kohl refuse de participer, revient à « séparer l’héritage politique » de cette figure majeure de l’histoire allemande de sa première épouse Hannelore, qui s’est suicidée en 2001, alors que Helmut Kohl a « toujours reconnu » l’importance de son rôle à ses côtés.

Après la cérémonie européenne prévue le 1er juillet à Strasbourg, la dépouille de Helmut Kohl doit être ramenée en hélicoptère à Ludwigshafen, où il vivait reclus depuis des années et où il est mort, avant d’être conduite à Spire.

Walter Kohl a appelé de ses vœux, à la place, un transfert de Strasbourg à Berlin pour « un hommage national, un requiem œcuménique et une cérémonie militaire d’adieu » face à la porte de Brandebourg, où l’ancien chancelier a vu s’ouvrir le Mur en 1989.

En froid avec Maike Kohl-Richter, Walter Kohl n’avait plus de contacts avec son père depuis des années et a appris sa mort à la radio. Dans un livre best-seller, il avait raconté les souffrances de son enfance dans l’ombre d’un « géant » politique qui n’était pour lui qu’un père absent.

La deuxième épouse de Helmut Kohl, de 34 ans sa cadette et épousée en catimini il y a neuf ans, est décrite par la presse comme la gardienne jalouse de l’héritage politique de son mari.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.