Rechercher

Netanyahu attendu à Londres en visite officielle la semaine prochaine

Le cabinet du Premier ministre a fait savoir qu’il passera le week-end dans la capitale britannique. Ce sera son troisième déplacement en Europe en l'espace de trois semaines

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu devant l'entrée du 10 Downing Street, résidence officielle de son homologue britannique Theresa May, à Londres, le 6 février 2017. (Crédit : Raphael Ahren/Times of Israël)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu devant l'entrée du 10 Downing Street, résidence officielle de son homologue britannique Theresa May, à Londres, le 6 février 2017. (Crédit : Raphael Ahren/Times of Israël)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu se rendra en visite officielle à Londres, la semaine prochaine, a annoncé vendredi son cabinet.

Il a ajouté que Netanyahu partirait pour Londres jeudi prochain et reviendrait samedi soir, après Shabbat.

Aucun détail n’a été donné sur son emploi du temps lors de son séjour au Royaume-Uni.

Les autorités britanniques n’ont pas encore confirmé la nouvelle.

Lorsque Netanyahu s’était entretenu en janvier avec le Premier ministre britannique Rishi Sunak, suite à son retour au pouvoir, les deux hommes avaient convenu de se rencontrer sous peu.

Il s’agira du troisième déplacement de Netanyahu dans une capitale européenne en l’espace de trois semaines, si l’on compte sa visite à Berlin cette semaine et son séjour à Rome, le week-end dernier.

Le départ de Netanyahu pour Londres coïncidera avec le début du ramadan, avec la crainte de possibles violences.

Il n’est pas rare que les tensions israélo-palestiniennes culminent lors de ce mois saint pour les musulmans.

L’annonce de cette visite à Londres s’est faite un jour après le retour de Netanyahu de Berlin, où il a été accueilli par des manifestations contre le projet de son gouvernement de réformer le système judiciaire israélien.

Lors de son déplacement en Allemagne, Netanyahu a déclaré qu’Israël était « et resterait une démocratie libérale », après que le chancelier allemand Olaf Scholz l’a invité à examiner le projet de réforme alternatif proposé par le président Isaac Herzog, ajoutant que Berlin suivait les événements « avec beaucoup d’inquiétude ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.