Netanyahu aurait accepté des pots-de-vin de Milchan
Rechercher

Netanyahu aurait accepté des pots-de-vin de Milchan

Le producteur hollywoodien, désormais considéré comme un suspect, aurait tenté d'obtenir des services du Premier ministre en échange de luxueux cadeaux ; Netanyahu a démenti

Benjamin Netanyahu et le producteur Arnon Milchan lors d'une conférence de presse, le 28 mars 2005. (Crédit : Flash90)
Benjamin Netanyahu et le producteur Arnon Milchan lors d'une conférence de presse, le 28 mars 2005. (Crédit : Flash90)

Le producteur milliardaire israélo-américain Arnon Milchan a été interrogé la semaine dernière par la police, car il aurait versé des pots-de-vin au Premier ministre Benjamin Netanyahu, a annoncé Haaretz mardi.

Milchan, qui a témoigné depuis Londres, a déjà témoigné dans le cadre de cette enquête, surnommée l’Affaire 1000, en décembre 2016, répondant à des questions concernant des cadeaux luxueux, notamment des cigares et du champagne d’une valeur de centaines de milliers de shekels.

La police soupçonne qu’il aurait donné ces cadeaux à Netanyahu et à son épouse, Sara.

L’article précise que la police a décidé de l’interroger en tant que suspect, car elle soupçonne qu’il aurait tenté d’obtenir l’aide de Netanyahu pour ses intérêts commerciaux en Israël et à l’étranger.

Il aurait été interrogé à plusieurs reprises, et son témoignage aurait étayé les soupçons.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) avec le secrétaire d'Etat américain John Kerry, à Berlin, le 22 octobre 2015. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) avec le secrétaire d’Etat américain John Kerry, à Berlin, le 22 octobre 2015. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Selon les informations déjà publiées, en 2014, Netanyahu aurait demandé trois fois à John Kerry, qui était alors le secrétaire d’Etat américain, d’obtenir un visa à long terme pour que Milchan puisse vivre aux Etats-Unis.

Netanyahu a démenti mercredi avoir aidé Milchan dans ses affaires en échange de cadeaux, a indiqué une porte-parole de la famille du Premier ministre.

« Toute tentative pour attribuer un caractère inapproprié à une longue et profonde amitié entre le Premier ministre et Arnon Milchan est sans fondement et vouée à l’échec. Nous réaffirmons qu’il n’y aura rien parce qu’il n’y a rien », a indiqué la porte-parole de la famille dans un communiqué.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...