Netanyahu : Ben Gvir sera dans la coalition Likud, mais pas dans le gouvernement
Rechercher

Netanyahu : Ben Gvir sera dans la coalition Likud, mais pas dans le gouvernement

"Ben Gvir a formé un bloc tactique avec le Parti sioniste religieux, il fera donc clairement partie de la coalition", a annoncé le Premier ministre

Photo de gauche : Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prononce un discours lors du rassemblement électoral du parti du Likud à Ramat Gan, le 29 février 2020. (Gili Yaari/Flash90). Photo de droite : Itamar Ben Gvir, chef du parti Otzma Yehudit, lors d'une conférence de presse à Jérusalem, le 26 février 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)
Photo de gauche : Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prononce un discours lors du rassemblement électoral du parti du Likud à Ramat Gan, le 29 février 2020. (Gili Yaari/Flash90). Photo de droite : Itamar Ben Gvir, chef du parti Otzma Yehudit, lors d'une conférence de presse à Jérusalem, le 26 février 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré mercredi qu’Itamar Ben Gvir, candidat du parti d’extrême droite Otzma Yehudit aux prochaines élections, fera partie de la coalition qu’il espère former après le scrutin du mois prochain, mais qu’il ne sera pas nominé dans son gouvernement – l’excluant apparemment de tout poste de ministre ou vice-ministre.

Netanyahu a annoncé la nouvelle dans une interview accordée à la Vingtième chaîne, classée à droite.

Ben Gvir « ne fera pas partie du gouvernement », a-t-il dit. « Ben Gvir a formé un bloc tactique avec le Parti sioniste religieux, il fera donc clairement partie de la coalition », a-t-il ajouté.

Ben Gvir est un disciple du feu rabbin extrémiste Meir Kahane. Son parti Otzma Yehudit – qui a récemment uni ses forces avec le Parti sioniste religieux à la demande de Netanyahu – soutient de départ des non-Juifs d’Israël et l’expulsion des Palestiniens et des Arabes israéliens qui refuseraient d’affirmer leur loyauté à Israël ou d’accepter un statut moindre dans un État juif élargi dont la souveraineté s’étendrait sur toute la Cisjordanie.

Ben Gvir est à la troisième place sur la liste du bloc, ce qui devrait lui permettre d’obtenir un siège à la Knesset lors des élections du 23 mars.

Netanyahu a ajouté qu’il n’accepterait pas un autre accord de rotation au poste de Premier ministre après les élections de mars.

« Nous avons besoin d’un seul Premier ministre », a-t-il dit toujours à la Vingtième chaine. Suite aux précédentes élections, Netanyahu avait accepté de partager le pouvoir avec Benny Gantz, bien que la coalition n’ait pas survécu assez longtemps pour que ce transfert du pouvoir ait effectivement lieu.

« Et si nous obtenons suffisamment de voix, et nous le ferons, nous aurons une occasion historique de former un gouvernement de droite à part entière, pour obtenir le gouvernement de nos rêves. Mais pour cela, nous avons besoin d’un large Likud », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre semblait faire allusion à une future coalition avec son ancien collègue et désormais rival Gideon Saar, qui a juré de ne pas rejoindre un gouvernement dirigé par Netanyahu et le parti Yamina de Naftali Bennett.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...