Netanyahu : « Celui qui ne condamne pas le terrorisme, soutient le terrorisme »
Rechercher

Netanyahu : « Celui qui ne condamne pas le terrorisme, soutient le terrorisme »

"La clé de la lutte morale contre le terrorisme est de faire comprendre que le terrorisme, l'assassinat d'innocents, n'a aucune justification nulle part," a déclaré le Premier ministre

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la réunion hebdomadaire du gouvernement, à Jérusalem, le 13 mars 2016. (Crédit : AFP / GALI TIBBON)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la réunion hebdomadaire du gouvernement, à Jérusalem, le 13 mars 2016. (Crédit : AFP / GALI TIBBON)

Les remarques du Premier ministre israélien à la réunion hebdomadaire du cabinet au lendemain de l’attentat suicide à Istanbul.

« Je voudrais envoyer mes condoléances aux familles de ceux et celles qui ont été assassinés en Turquie et souhaite aux blessés un prompt rétablissement. Un avion a rapatrié des blessés avec une délégation de Tsahal qui a quitté Istanbul ce matin pour rapatrier les blessés, et les cercueils des victimes assassinées, en Israël.

Je tiens à féliciter le personnel du ministère des Affaires étrangères pour leur travail dévoué et professionnel à la fois à Istanbul et à Jérusalem.

Le terrorisme sème la mort partout dans le monde. Israël est à la pointe de la lutte contre le terrorisme mondial. Cette lutte est d’abord militaire, mais aussi morale. La clé de la lutte morale contre le terrorisme est de faire comprendre que le terrorisme, l’assassinat d’innocents, n’a aucune justification nulle part – pas à Istanbul ni en Côte-d’Ivoire ou à Jérusalem. Celui qui ne condamne pas le terrorisme, soutient le terrorisme. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...