Netanyahu devrait annuler son voyage au Japon en pleine impasse politique
Rechercher

Netanyahu devrait annuler son voyage au Japon en pleine impasse politique

Le Bureau du Premier ministre n'avait jamais confirmé le voyage, mais les diplomates s'activaient pour organiser sa visite au Japon

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et son homologue japonais Shinzo Abe au bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 2 mai 2018. (Crédit : AFP / POOL / Abir SULTAN)
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et son homologue japonais Shinzo Abe au bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 2 mai 2018. (Crédit : AFP / POOL / Abir SULTAN)

Mardi soir, le Premier ministre Benjamin Netanyahu aurait annulé un voyage prévu à Tokyo, dans le contexte du blocage politique dans lequel se trouve le pays sans gouvernement de coalition.

Le Bureau du Premier ministre n’avait jamais confirmé le voyage, mais des médias israéliens avaient déclaré que le ministère des Affaires étrangères, avec l’ambassade israélienne à Tokyo, se préparaient à la visite du Premier ministre.

Netanyahu devait partir pour Tokyo samedi soir afin de participer au couronnement le 22 octobre du nouvel empereur du Japon Naruhito. Ses assistants n’avaient pas confirmé le voyage, mais ils n’ont pas démenti qu’il y pensait. Selon de précédentes informations, Netanyahu devait rencontrer le Premier ministre Shinzo Abe lors de son séjour.

De nombreux dirigeants du monde entier devraient assister au sacre, notamment le président russe Vladimir Poutine, le président français Emmanuel Macron, le Premier ministre britannique Boris Johnson, le président du Brésil Jair Bolsonaro et des centaines d’autres dignitaires du monde entier.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d’un événement marquant le premier anniversaire du transfert de l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem, le 14 mai 2019. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le sacre de l’empereur Naruhito survient à un moment intense de la politique israélienne, alors que la date-limite accordée à Netanyahu pour former une coalition gouvernementale est fixée au 24 octobre. À ce moment-là, le président Reuven Rivlin pourrait donner 14 jours supplémentaires au Premier ministre en exercice pour mener à bien sa mission, même si cela semble improbable en raison de ses faibles chances d’atteindre cet objectif.

Rivlin devrait plutôt charger le leader de Kakhol lavan, Benny Gantz, de tenter de rassembler une coalition. Il y a trois semaines, c’est à Netanyahu qu’a incombé cette tâche et il a juré de permettre au président de désigner un autre candidat s’il devait échouer à mettre en place un gouvernement.

Netanyahu avait prévu de se rendre au Japon à la fin du mois de juillet mais avait annulé son séjour quelques jours seulement avant son départ.

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe avait accepté d’accueillir le leader israélien le 29 juillet, mais dix jours avant son arrivée à Tokyo, Netanyahu avait annulé soudainement cette visite – apparemment pour des raisons politiques intérieures alors que se profilaient les élections du 17 septembre.

Tokyo aurait très mal pris l’annulation soudaine de cette visite que Netanyahu lui-même avait réclamé. Le bureau du Premier ministre avait précisé que le voyage n’avait pas été annulé, mais seulement reporté.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le Premier ministre japonais Shinzo Abe posent pour une photo de groupe lors d’une rencontre avec des hommes d’affaires japonais au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 2 mai 2018. (AFP/Abir Sultan)

Début septembre, Netanyahu avait annulé un voyage prévu en Inde, moins d’une semaine avant qu’il ne parte pour New Delhi pour une rencontre avec le Premier ministre Narendra Modi qu’il avait également lui-même réclamé.

L’empereur Naruhito, 59 ans, est monté officiellement sur le trône des chrysanthèmes en date du 1er mai après l’abdication de son père, Akihito, en raison de sa santé. Le Japon, qui est la plus ancienne monarchie du monde, est le seul pays dont le chef de l’Etat porte le titre d’empereur.

Son sacre du 22 octobre au Seiden de Tokyo sera accompagné d’une série de cérémonies avec notamment une « procession impériale » au cours de laquelle le nouvel empereur et son épouse accueilleront leurs amis, et des « banquets de cour » pendant lesquels le couple recevra ses invités dans sa résidence pendant quelques jours.

Le 23 octobre, le Premier ministre Abe organisera un banquet à Tokyo pour les dignitaires étrangers.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...