Netanyahu envisage un nouvel ambassadeur controversé au Brésil
Rechercher

Netanyahu envisage un nouvel ambassadeur controversé au Brésil

Après le rejet de l'ancien dirigeant des résidents d'implantations, le Premier ministre se tourne vers Yossi Sheli, banni de la fonction publique pendant trois ans, pour le poste d'ambassadeur

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à Jérusalem, le 23 mai 2016. (Crédit : capture d’écran YouTube)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à Jérusalem, le 23 mai 2016. (Crédit : capture d’écran YouTube)

RIO DE JANEIRO – Moins d’un an après le rejet sans précédent du Brésil d’un ancien chef d’implantation au poste d’ambassadeur d’Israël, le Premier ministre Benjamin Netanyahu envisage, pour représenter l’Etat juif dans la plus grande nation de l’Amérique latine, un candidat à qui il a autrefois été interdit de travailler dans la fonction publique.
 
Yossi Sheli, ancien homme d’affaires, n’a d’expérience ni diplomatique ni dans la défense de l’Etat d’Israël, a rapporté mercredi le site d’information Ynet.

Le poste de l’ambassadeur israélien est vacant depuis le mois de décembre, lorsque Reda Mansour l’a quitté. Brasilia avait rejeté le choix de Danny Dayan, ancien leader d’implantation pour succéder à Mansour.

Le bureau du Premier ministre a déjà approché la commission des nominations pour le service diplomatique en vue de son accord pour la nomination de Sheli, selon Ynet.

Sheli n’a pas pu exercer dans la fonction publique pendant trois ans après avoir admis qu’il n’avait pas déclaré son appartenance politique bien qu’il ait été membre du Likud au moment où était président du conseil d’administration de la Poste israélienne et directeur général de la municipalité de Beer Sheva, selon l’article.

Une enquête menée sur lui par le bureau du procureur de Jérusalem en 2008, a émis un acte d’accusation alléguant qu’il avait présenté de fausses déclarations à l’Autorité de la fonction publique. Il a été reconnu coupable de parjure et de fraude.

En 2012, Sheli a signé un accord de peine négociée dans lequel il a reconnu l’accusation de manquement à une obligation légale sans autorisation. Selon l’accord, il lui a été interdit d’exercer dans la fonction publique jusqu’en juin 2015, écrit Ynet.

Dori Goren, diplomate chevronné affichant 30 ans d’expérience, devrait être nommé au consulat général d’Israël à Sao Paulo alors que son collègue se prépare à mettre fin à sa mission dans la plus grande ville du Brésil, dans laquelle vit presque la moitié de la communauté juive du pays forte de 120 000 âmes .

Parlant couramment le portugais et l’espagnol, Goren a été ambassadeur en Uruguay et a occupé d’autres postes diplomatiques en Argentine, au Brésil et en Bolivie. Né à Jérusalem, il a été deuxième secrétaire à l’ambassade d’Israël à Brasilia entre 1987 et 1988. Son nom a été approuvé en février par le gouvernement brésilien.

L’ambassade à Brasilia et le consulat à Sao Paulo sont les seules institutions diplomatiques d’Israël au Brésil depuis que le consulat à Rio de Janeiro a été fermé il y a quelques années. Israël a des consuls honoraires à Rio et à Belo Horizonte.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...