Netanyahu et Gantz au mur Occidental alors que la campagne touche à sa fin
Rechercher

Netanyahu et Gantz au mur Occidental alors que la campagne touche à sa fin

Les deux candidats ont choisi une touche solennelle à la veille de l'élection en allant prier à Jérusalem pour la paix et la réussite d'Israël

Le chef de kakhol lavan Benny Gantz se rend au mur Occidental à Jérusalem la veille des élections, le 16 septembre 2019. (Yonatan Sindel/Flash90)
Le chef de kakhol lavan Benny Gantz se rend au mur Occidental à Jérusalem la veille des élections, le 16 septembre 2019. (Yonatan Sindel/Flash90)

Lundi soir, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son principal rival à l’élection de mardi, Benny Gantz du parti Kakhol lavan, ont tous les deux prié au mur Occidental à Jérusalem, alors que leurs campagnes électorales touchaient à leur fin.

« Chaque fois que je viens ici, je suis ému de toucher ces pierres, de voir les origines anciennes du peuple d’Israël qui nous donne de la force », a déclaré Netanyahu dans une vidéo en live sur Facebook. Je prie pour le peuple d’Israël, pour l’Etat d’Israël, pour Israël éternel ».

Gantz a écrit sur sa page Facebook : « Ce soir, au mur Occidental. Et dans mon coeur, comme toujours, une seule prière : la paix autour de nous et en nous ».

Le parti centriste de Gantz est le principal rival du Likud de Netanyahu et Gantz est le seul candidat qui a des chances de remplacer le Premier ministre.

מתפלל בכותל המערבי להצלחת עם ישראל.

פורסם על ידי ‏Benjamin Netanyahu – בנימין נתניהו‏ ב- יום שני, 16 בספטמבר 2019

La fin solennelle de la campagne suit une période électorale tendue qui a vu les deux candidats se lancer des piques jusqu’au dernier moment.

Les bureaux de vote doivent ouvrir à 7h du matin pour le deuxième scrutin national en cinq mois.

Après le vote national d’avril, Netanyahu, qui en juillet est devenu le Premier ministre à servir le plus longtemps, a subi un revers électoral important quand son parti du Likud avec ses alliés de droite et religieux ont remporté une majorité de sièges, sans parvenir à former une coalition.

Plutôt que de prendre le risque qu’un autre candidat ne puisse former une coalition, il a choisi l’option d’une autre élection et il est encore embarqué dans une course électorale serrée avec l’alliance centriste Kakhol lavan de Benny Gantz.

Des sondages ont montré que Kakhol lavan est au coude à coude ou légèrement devant le Likud, mais Netanyahu a plus de chances de pouvoir former une majorité de coalition avec des partis de droite et de rester en poste.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...