Rechercher

Netanyahu et Pence cherchent un terrain d’entente sur la construction dans les implantations

Le Premier ministre et le vice-président américain s'accordent aussi à "travailler ensemble de manière systématique" pour changer le traitement de l'ONU envers Israël

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, avec Mike Pence, alors gouverneur de l'Indiana, dans le bureau de Netanyahu à Jérusalem, le 29 décembre 2014. (Crédit : Facebook/Premier ministre d'Israël/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, avec Mike Pence, alors gouverneur de l'Indiana, dans le bureau de Netanyahu à Jérusalem, le 29 décembre 2014. (Crédit : Facebook/Premier ministre d'Israël/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rencontré le vice-président des Etats-Unis, Mike Pence, à Washington, jeudi, et la discussion entre les deux hommes a inclus l’établissement prévu d’un mécanisme pour discuter de la construction des implantations israéliennes.

« Nous allons formuler dès que possible la création d’un mécanisme pour discuter avec la Maison Blanche de la construction dans les implantations, dans l’intention de parvenir à une entente sur cette question », a déclaré un membre de la délégation de Netanyahu à Washington.

Les deux hommes s’accordent également à « travailler ensemble de manière systématique » pour changer le traitement des Nations unies envers Israël, a déclaré un membre de la délégation de Netanyahu à Washington après la réunion.

Il est possible que Washington demande des changements drastiques dans l’approche de l’ONU à l’égard de l’État juif, et cela pourrait inclure la menace de refuser le financement américain de l’ONU, a indiqué le responsable.

Netanyahu a également soulevé des inquiétudes au sujet de Jonathan Pollard, un ancien espion américain qui a été libéré récemment, mais qui n’a pas le droit de se rendre en Israël. Il est convenu que l’envoyé d’Israël à Washington, Ron Dermer, reprendrait personnellement les rênes de ce dossier.

Le Premier ministre a également réitéré sa demande pour que les Etats-Unis reconnaissent la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan », demande qu’il a évoqué hier lors de la réunion dans le bureau ovale avec le président Donald Trump.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...