Netanyahu et Poutine renforcent la coopération en Syrie après le retrait des USA
Rechercher

Netanyahu et Poutine renforcent la coopération en Syrie après le retrait des USA

Le Kremlin affirme que les dirigeants renforceront les liens militaires et diplomatiques après l'appel lancé par le Premier ministre israélien suite à l'annonce de Trump

Le Premier ministre Netanyahu (à gauche) et le président russe Poutine au Kremlin, le 9 mai 2018 (Amos Ben Gerschom/GPO)
Le Premier ministre Netanyahu (à gauche) et le président russe Poutine au Kremlin, le 9 mai 2018 (Amos Ben Gerschom/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a discuté vendredi avec le président russe Vladimir Poutine du retrait prévu des Etats-Unis de Syrie, a déclaré le Kremlin selon l’agence de presse TASS.

Dans un communiqué du Kremlin, les dirigeants ont souligné la nécessité de renforcer la coopération militaire et diplomatique en Syrie lors de l’appel téléphonique initié par M. Netanyahu.

« La discussion s’est concentrée sur l’évolution de la situation en Syrie, notamment à la lumière des intentions des États-Unis de retirer leurs troupes de ce pays », a déclaré le Kremlin, selon TASS.

Les deux dirigeants se sont mis d’accord sur la nécessité de « vaincre le terrorisme et de parvenir rapidement à un règlement politique en Syrie ».

« A cette fin, les parties ont réaffirmé leur détermination mutuelle à renforcer la coordination par les voies militaires et diplomatiques », est-il précisé.

Un soldat américain se déplace sur une position nouvellement installée, près de la ligne de front tendue entre le Conseil militaire syrien de Manbij soutenu par les États-Unis et les combattants soutenus par la Turquie, à Manbij, au nord de la Syrie, le 4 avril 2018. (AP/Hussein Malla)

Les liens d’Israël avec la Russie ont été à la fois renforcés et tendus par les événements en Syrie, où les efforts israéliens pour empêcher l’Iran de prendre pied militairement se sont parfois heurtés à la campagne de Moscou pour aider le régime syrien dans la guerre civile.

Les deux pays ont coordonné leurs efforts militaires en Syrie ces dernières années pour éviter les frictions et les conflits accidentels.

Les tensions ont récemment atteint leur paroxysme en septembre à la suite de l’écrasement d’un avion russe par des tirs antiaériens syriens lors d’une frappe aérienne israélienne, un incident imputé à Israël par la Russie.

Malgré la colère des Russes au sujet de l’avion abattu, Netanyahu a réitéré à plusieurs reprises qu’Israël continuera d’agir pour empêcher le retranchement militaire de l’Iran en Syrie et l’introduction illégale d’armes perfectionnées au Liban.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...