Netanyahu inaugure une route de contournement en Cisjordanie
Rechercher

Netanyahu inaugure une route de contournement en Cisjordanie

Le Premier ministre a salué les efforts du gouvernement pour combler le fossé entre le centre d'Israël et les villes périphériques

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (c) coupe le ruban lors de la cérémonie d'inauguration d'une nouvelle route de contournement dans le nord de la Cisjordanie le 30 janvier 2018. (Conseil régional de Samarie)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (c) coupe le ruban lors de la cérémonie d'inauguration d'une nouvelle route de contournement dans le nord de la Cisjordanie le 30 janvier 2018. (Conseil régional de Samarie)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a inauguré mardi une nouvelle route de contournement pour les résidents israéliens des implantations dans le nord de la Cisjordanie et s’est engagé à poursuivre le développement du territoire israélien.

« Cette route de contournement fait partie du système de routes de contournement que nous construisons dans toute la Judée et la Samarie qui dessert les résidents de Judée et de Samarie et les habitants de l’État d’Israël tout entier », a déclaré Netanyahu à l’implantation de Tzufim, en utilisant les termes bibliques pour la Cisjordanie.

Il a ajouté que la route faisait partie d’un effort « pour annuler et mettre fin au concept de la ‘périphérie' » – un terme utilisé en Israël pour désigner les communautés éloignées du centre économique et géographique du pays.

La route Nebi Elias reliera les implantations de Cisjordanie de Tzufim, Alfei Menashe, Maale Shomron, Karnei Shomron, Nofim, Yakir, Emanuel et Kedumim aux villes israéliennes de Kfar Saba et Herzliya par la route 55.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (c) se tient aux côtés des élèves de l’école primaire Bentzion Netanyahu lors de la cérémonie d’inauguration d’une nouvelle route de contournement dans le nord de la Cisjordanie, le 30 janvier 2018. (Conseil régional de Samarie)

« Nous relions l’État du nord au sud et d’est en ouest dans un réseau de tunnels routier – pas des tunnels de terreur mais des tunnels de vie – des routes de la vie qui changent la face du pays et rapprochent la périphérie physiquement, géographiquement et socialement », a dit M. Netanyahu, en faisant allusion aux tunnels d’attaque construits par le Hamas, le groupe terroriste qui dirige la bande de Gaza.

L’achèvement de la route de contournement, d’un coût d’environ 60 millions de shekels (17,6 millions de dollars), a fait suite à une campagne de protestation des dirigeants des implantations contre le gouvernement de Netanyahu, qui, selon eux, a retardé les efforts visant à achever ces projets.

En novembre, plusieurs présidents de conseil de Cisjordanie, ainsi que des représentants de familles qui ont perdu des proches lors d’attaques terroristes sur les routes situées au-delà de la Ligne verte, ont lancé une grève de la faim devant la résidence officielle de Netanyahu, s’engageant à y rester jusqu’à ce que des fonds pour les routes de contournement soient débloqués.

Après cinq jours, M. Netanyahu a signé une lettre aux dirigeants des implantations, dans laquelle il promettait par écrit un ensemble de mesures de sécurité de 800 millions de shekels (228 millions de dollars) dans le cadre du budget 2018 pour le développement des routes et des infrastructures de Cisjordanie.

Le président du conseil régional de Shomron, Yossi Dagan, Avi Naim et Hadas Mizrahi, président du conseil régional de Beit Aryeh, dans une tente de protestation installée devant la résidence du Premier ministre à Jérusalem le 5 novembre 2017. (Hadas Parush/Flash90)

Le budget a été adopté un mois plus tard, incluant le dispositif de sécurité.

La route Nebi Elias a été la première des cinq routes de contournement de Cisjordanie à avoir été achevée, près de deux décennies après son approbation initiale par le gouvernement.

« Nous continuerons – dès cette année – à développer ces routes ainsi que beaucoup d’autres projets dont nous avons parlé au fil des ans », a promis Netanyahu aux résidents des implantations mardi.

Étaient également présents à la cérémonie : le ministre des Transports Israel Katz, le vice-ministre de la Défense Eli Ben Dahan et le président du Conseil régional de Samaria Yossi Dagan.

« Nous accordons une importance particulière à l’avancement de la planification et de l’exécution des projets stratégiques de transport en Judée et en Samarie », a déclaré Katz.

Ben Dahan a déclaré que le gouvernement commencerait dans les prochaines semaines à terminer deux routes supplémentaires qui contourneront les villes palestiniennes d’al-Aroub, au sud de l’implantation d’Efrat, et Hawara, au sud de l’implantation de Yitzhar.

Le président du Conseil régional de Samarie, Yossi Dagan (G) et le président du conseil local de Karnei Shomron, Yigal Lahav, se serrent la main sur la route Nebi Elias le premier jour de son ouverture à la circulation le 12 janvier 2018. (Crédit : Conseil régional de Samarie)

Les résidents des implantation disent que les routes de contournement, qui évitent les centres de population palestiniens, sont essentielles à leur sécurité, citant les attaques terroristes qui ont eu lieu sur des routes qui traversent les villes palestiniennes, y compris les jets de pierres, les attaques à la bombe incendiaire et les fusillades.

Mais les opposants aux nouvelles routes disent qu’elles sont discriminatoires, encouragent l’implantation d’avant-postes illégaux et sont parfois construites sur des terres privées palestiniennes.

Dagan a qualifié l’inauguration de la route « le début d’une nouvelle ère pour les implantations ».

« On ne saurait trop insister sur l’importance de ces voies de contournement et des voies de transport pour les implantations. Elles sont les clés de leur développement », a-t-il déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...