Netanyahu : la Bulgarie va ouvrir un consulat honoraire à Jérusalem
Rechercher

Netanyahu : la Bulgarie va ouvrir un consulat honoraire à Jérusalem

Sofia avait voté en faveur de la résolution onusienne qui condamnait la décision de Donald Trump, selon laquelle Israël est la capitale israélienne

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dirige la réunion hebdomadaire du cabinet du Premier ministre à Jérusalem le 27 mai 2018. (Crédit : AFP/Pool/Menahem Kahana)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dirige la réunion hebdomadaire du cabinet du Premier ministre à Jérusalem le 27 mai 2018. (Crédit : AFP/Pool/Menahem Kahana)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré dimanche que son homologue bulgare lui a assuré que son pays ouvrira un consulat honoraire à Jérusalem.

Netanyahu a déclaré à la réunion hebdomadaire du cabinet à son bureau dans la capitale qu’il s’était entretenu samedi soir avec le Premier ministre bulgare Boyko Borisov au sujet de la mise en place de la mission.

Après le transfert de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem en mai, Israël a exhorté d’autres pays à faire de même.

« Il a décidé, après être venu ici il y a quelques jours, d’ouvrir un consulat honoraire ici à Jérusalem », a indiqué M. Netanyahu. « Il a pris soin de m’expliquer dans notre conversation que ce consulat ne s’occupera pas seulement des questions bulgares à Jérusalem, mais aussi des questions bulgares dans tout Israël », a-t-il ajouté.

« Je lui ai dit que cette mesure était la bienvenue et que j’espère vivement qu’elle conduira à l’ouverture rapide de l’ambassade officielle bulgare à Jérusalem », a ajouté M. Netanyahu.

Plus tôt ce mois-ci, Borisov a rencontré Netanyahu à Jérusalem, où il a exprimé sa compréhension du désir d’Israël de voir la communauté internationale reconnaître la ville comme sa capitale. Il a également souligné, cependant, que la Bulgarie ne déménagerait pas son ambassade à Jérusalem tant qu’un accord de paix israélo-palestinien n’aurait pas été signé.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, (à droite), avec le Premier ministre bulgare Boyko Borisov à Jérusalem, le 13 juin 2018. (Haim Zach/GPO)

Le président américain Donald Trump a rompu avec des décennies de politique lorsqu’en décembre 2017, il a annoncé qu’il prévoyait de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et d’y transférer l’ambassade des États-Unis, ce qui a mis en colère les Palestiniens qui considèrent la partie orientale de la ville comme la capitale d’un futur état. L’ambassade des États-Unis a été officiellement inaugurée dans la capitale le 14 mai.

La Bulgarie a répondu à l’initiative de Trump en déclarant que le statut de Jérusalem « en tant que site sacré des trois religions monothéistes devrait être adopté au cours des négociations de paix israélo-palestiniennes qui aboutiront à un accord sur le statut final des territoires palestiniens ».

Le 21 décembre, la Bulgarie a voté en faveur d’une résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies qui a qualifié la décision de Trump à Jérusalem de « nulle et non avenue » et a déclaré qu’elle « doit être annulée ».

Jusqu’à présent, les États-Unis, le Guatemala et le Paraguay ont déplacé leurs ambassades en Israël à Jérusalem. Plusieurs autres pays, dont la République tchèque et la Roumanie, ont exprimé leur intérêt pour un transfert, bien qu’aucune relocalisation ne semble imminente.

Fin mai, la République tchèque a rouvert son consulat honoraire à Jérusalem. Il a nommé Dan Propper, un homme d’affaires israélien d’origine tchèque âgé de 78 ans, comme nouveau consul honoraire.

Ouvert au début des années 1990, le consulat honoraire tchèque à Jérusalem a été fermé en 2016 en raison du décès du consul honoraire.

Le président tchèque Milos Zeman, connu pour sa position pro-israélienne, a déclaré à plusieurs reprises qu’il souhaitait également que l’ambassade de son pays soit transférée à Jérusalem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...