Netanyahu : les attaquants de Duma n’illustrent pas le sionisme religieux
Rechercher

Netanyahu : les attaquants de Duma n’illustrent pas le sionisme religieux

Le Premier ministre maintient qu’il n’y a pas de comparaison entre les terrorismes juif et palestinien

Le Premier Minister Benjamin Netanyahu (Crédit : Hadas Parush/ Flash90)
Le Premier Minister Benjamin Netanyahu (Crédit : Hadas Parush/ Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a défendu dimanche le sionisme religieux des critiques qui s’accumulent, déclarant que les extrémistes de droite qui seraient responsables de l’attaque terroriste de Duma, et ceux filmés en train de célébrer le meurtre de la famille palestinienne dans une vidéo récemment publiée, sont des radicaux marginaux qui ne représentent pas la majorité des sionistes religieux.

Netanyahu a dénoncé mercredi une vidéo « choquante » montrant des extrémistes de droite célébrant les assassinats de la famille Dawabsha dans l’attaque aux bombes incendiaires de leur maison en juillet, rejoignant des douzaines d’autres politiciens et des figures publiques qui se sont exprimés contre l’incident filmé.

Il a cependant renouvelé ses critiques des radicaux religieux de droite pendant la réunion du cabinet de dimanche, déclarant que ceux qui sont filmés sont « extrêmes et marginaux, et ne représentent certainement pas le sionisme religieux. » Il a déclaré vouloir souligner que les juifs religieux nationaux sont des soutiens dédiés de l’Etat et contribuent à sa sécurité en servant dans l’armée israélienne et au sein de ses unités d’élite.

Les politiciens de gauche et de droite ont condamné avec force la vidéo, diffusée mercredi par la Dixième chaîne, qui montre des invités d’un mariage à Jérusalem brandir des couteaux, des fusils, des pistolets et un cocktail Molotov.

Au milieu des festivités de la vidéo, une photo du bébé Ali Dawabsha, qui a été brûlé à mort dans l’attaque de Duma, est montrée poignardée avec des couteaux par les danseurs du mariage à de multiples reprises.

« Les images choquantes diffusées ce soir montrent le vrai visage d’un groupe qui constitue une menace pour la société israélienne et la sécurité d’Israël, a déclaré Netanyahu mercredi. Nous n’accepterons pas des personnes qui violent les lois de l’Etat et ne se sentent pas elles-mêmes liées par ces lois. »

Netanyahu a intensifié dimanche sa défense des services de sécurité intérieure d’Israël, qui ont été sous le feu des critiques des militants de droite qui les accusent de torture et d’abus sexuels sur les détenus suspectés d’avoir incendié la maison de la famille Dawabsha.

« Le Shin Bet fait un travail très important » et « opère selon la loi, sous supervision légale, et agit en accord avec la politique du gouvernement pour combattre tous les types de terrorisme », a déclaré Netanyahu.

Un nombre non précisé de détenus juifs est suspecté dans la mise à feu de la maison de la famille Dawabsha, dans le village de Duma, au nord de la Cisjordanie, qui a tué Ali Saad, 18 mois, sur les lieux. Ses parents, Saad et Riham, ont succombé à leurs blessures à l’hôpital. Seul Ahmed, 5 ans, à présent en réhabilitation, a survécu aux flammes.

« Nous ne voulons pas tolérer le terrorisme ou le meurtre perpétré par l’un deux côtés », a-t-il dit.

Tournant ses critiques contre les Palestiniens, Netanyahu a affirmé que « le terrorisme arabe qui nous attaque sans cesse, et contre lequel nous nous battons sans relâche – ce terrorisme est à une échelle beaucoup plus grande [et] il n’y a pas de comparaison. »

Netanyahu a déclaré qu’une autre différence entre le terrorisme juif et palestinien était que « pendant qu’ici, dans le gouvernement et le public, chaque officiel et chaque dirigeant s’est exprimé contre le terrorisme juif… là-bas ils louent [le terrorisme]. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...