Israël en guerre - Jour 283

Rechercher
En direct

Des victimes signalées après une attaque de missiles guidés antichar à Metula

Netanyahu : les combats "intenses" avec le Hamas à Rafah sont "sur le point de se terminer" ; Un soldat grièvement blessé par un drone explosif du Hezbollah dans le nord d’Israël ; Israël pense que le Hamas "joue la montre" dans les négociations de trêve, espérant une guerre au Liban, selon un média

  • Le ministre de la Défense Yoav Gallant faisant une déclaration avant de partir pour Washington, le 23 juin 2024. (Crédit : Ministère de la Défense)
    Le ministre de la Défense Yoav Gallant faisant une déclaration avant de partir pour Washington, le 23 juin 2024. (Crédit : Ministère de la Défense)
  • Des policiers à cheval dispersent des manifestants bloquant une rue pour protester contre le gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu et pour réclamer la libération des otages à Gaza lors d'un rassemblement à Tel Aviv, le 22 juin 2024. (Crédit : AP Photo/Leo Correa)
    Des policiers à cheval dispersent des manifestants bloquant une rue pour protester contre le gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu et pour réclamer la libération des otages à Gaza lors d'un rassemblement à Tel Aviv, le 22 juin 2024. (Crédit : AP Photo/Leo Correa)
  • Des proches et des soutiens des Israéliens retenus en otage à Gaza par le Hamas depuis le 7 octobre allument un feu lors d'une manifestation appelant à leur libération à Tel Aviv, le 22 juin 2024. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
    Des proches et des soutiens des Israéliens retenus en otage à Gaza par le Hamas depuis le 7 octobre allument un feu lors d'une manifestation appelant à leur libération à Tel Aviv, le 22 juin 2024. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
  • Des bâtiments détruits à Khiam, une ville proche de la frontière israélo-libanaise, une photo prise depuis la ville libanaise de Marjayoun, au Liban, le 22 juin 2024. (Crédit : Hussein Malla/AP)
    Des bâtiments détruits à Khiam, une ville proche de la frontière israélo-libanaise, une photo prise depuis la ville libanaise de Marjayoun, au Liban, le 22 juin 2024. (Crédit : Hussein Malla/AP)
  • Les troupes en opération dans la bande de Gaza, une photo diffusée le 15 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)
    Les troupes en opération dans la bande de Gaza, une photo diffusée le 15 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)
  • Des Palestiniens dans le camp de Zawaida, dans le centre de la bande de Gaza, le 22 juin 2024. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)
    Des Palestiniens dans le camp de Zawaida, dans le centre de la bande de Gaza, le 22 juin 2024. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

L’armée confirme que deux missiles antichar ont été lancés sur Metula depuis le Liban

L’armée confirme que deux missiles antichar ont été lancés il y a peu de temps depuis le Liban sur la ville frontalière de Metula.

L’armée israélienne ne fournit pas immédiatement d’informations sur les victimes signalées dans l’incident.

Des victimes signalées après une attaque de missiles guidés antichar à Metula

Des victimes sont signalées après une attaque de missiles guidés antichar lancée contre la communauté de Metula dans le nord d’Israël.

Selon la presse, un bâtiment à Metula a été touché par un missile tiré depuis le Liban.

L’état des victimes n’est pas connu dans l’immédiat.

Netanyahu : les combats « intenses » avec le Hamas à Rafah sont « sur le point de se terminer »

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé dimanche que les combats « intenses » contre le Hamas à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, sont « sur le point de se terminer ».

« La phase intense des combats contre le Hamas est sur le point de se terminer. Elle est sur le point de se terminer. Cela ne signifie pas que la guerre est sur le point de se terminer mais la guerre dans sa phase intense est sur le point de se terminer à Rafah », a déclaré M. Netanyahu lors d’une interview à la chaîne israélienne Channel 14.

Frappe sur des postes d’observation du Hezbollah au sud du Liban – armée

Des avions de combat israéliens ont frappé ces dernières heures un bâtiment utilisé par le Hezbollah et l’un des postes d’observation du groupe terroriste à Khiam, au sud du Liban, a indiqué l’armée.

Plus tôt dans la journée, selon l’armée israélienne, des avions de combat ont frappé un autre bâtiment utilisé par le Hezbollah à Ramyeh.

Tsahal revendique le bombardement d’un site ayant appartenu au siège de l’UNRWA à Gaza, utilisé par le Hamas et le JIP

Illustration - Le siège endommagé de l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA), dans la ville de Gaza, le 15 février 2024. (Crédit : AFP)
Illustration - Le siège endommagé de l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA), dans la ville de Gaza, le 15 février 2024. (Crédit : AFP)

Selon l’armée israélienne, une position à l’intérieur de laquelle des membres du Hamas et du Jihad islamique palestinien se trouvaient réunis, et qui avait fait partie du siège de l’UNRWA dans la ville de Gaza, a été bombardé par l’armée de l’air israélienne ce matin.

Tsahal dit avoir effectué une surveillance aérienne avant la frappe menée par ses avions de chasse, utilisé une « munition de précision » et exploité divers renseignements pour éviter tous dommages collatéraux sur les civils.

Toujours selon l’armée, des membres du Hamas et du Jihad islamique se sont « servis de bâtiments qui ont été le quartier général de l’UNRWA, dans le but d’en faire une sorte de bouclier contre leurs activités terroristes ».

« C’est une nouvelle preuve de l’exploitation systématique par le Hamas des infrastructures civiles et de la population civile pour en faire des boucliers humains et mener ses activités terroristes », a déclaré Tsahal par voie de communiqué.

Selon les médias palestiniens, le bombardement a fait au moins cinq victimes.

Tsahal revendique la démolition d’un centre d’entraînement du Hamas dans le quartier de Tel Sultan, à Rafah

Des soldats de la 401ème Brigade de blindés interviennent à Rafah, dans le sud de Gaza, sur une photo publiée le 23 juin 2024. (Armée israélienne)
Des soldats de la 401ème Brigade de blindés interviennent à Rafah, dans le sud de Gaza, sur une photo publiée le 23 juin 2024. (Armée israélienne)

Tsahal a revendiqué la perquisition suivie de la démolition d’un centre d’entraînement du Hamas dans le quartier de Tel Sultan, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

L’avant-poste d’Abou Saïd, appartenant au bataillon Tel Sultan du Hamas, a été pris par la 401e brigade blindée.

Selon Tsahal, ses soldats auraient trouvé dans ce centre du Hamas le bureau du commandant du bataillon de Tel Sultan, Mahmoud Hamdan, ainsi qu’un dépôt d’armes et plusieurs entrées de tunnel.

Les tunnels sont en cours d’examen puis de démolition, a ajouté l’armée.

Dans ce même avant-poste, les soldats israéliens ont perquisitionné le bureau de Yasser Natat, commandant du Hamas responsable des tirs de roquettes de la brigade Rafah sur Israël et ses soldats déployés à Gaza.

La 401ème brigade blindée a pris d’assaut un autre centre d’entraînement dans le même secteur, et y a trouvé des armes, des tunnels et du matériel de renseignement, a conclu l’armée.

Un soldat grièvement blessé par un drone explosif du Hezbollah dans le nord d’Israël

Un militaire a été grièvement blessé par un drone rempli d’explosifs du Hezbollah aux abords d’Ayelet Hashahar, une communauté du nord du pays, dimanche.

L’armée a précisé que le soldat était hospitalisé.

Le groupe terroriste chiite du Liban avait revendiqué l’attaque d’une base militaire, disant avoir lancé plusieurs drones. L’un d’entre eux avait été intercepté par Tsahal.

Par ailleurs, l’armée israélienne a indiqué que les sirènes qui ont été activées à Ramot Naftali ont été déclenchées par le tir d’un missile intercepteur vers une cible dont il a été ultérieurement déterminé qu’elle avait mal été identifiée.

Des chars israéliens en surplomb de la zone humanitaire de Rafah à Mawasi

Illustration - Des Palestiniens déplacés par l'incursion terrestre israélienne contre le Hamas dans la bande de Gaza installant un camp de tentes dans la zone d'al-Mawasi, le 7 décembre 2023. (Crédit : Fatima Shbair/AP Photo)
Illustration - Des Palestiniens déplacés par l'incursion terrestre israélienne contre le Hamas dans la bande de Gaza installant un camp de tentes dans la zone d'al-Mawasi, le 7 décembre 2023. (Crédit : Fatima Shbair/AP Photo)

Selon les habitants des lieux, des chars israéliens se sont déployés jusqu’au camp de personnes déplacées de Mawasi, dans le nord-ouest de la ville de Rafah, elle-même situé au sud de la bande de Gaza, lors de combats acharnés contre des membres du Hamas.

La photo de deux chars israéliens stationnés au sommet d’une colline surplombant la région côtière a fait le tour des réseaux sociaux mais n’a pas été vérifiée de façon indépendante.

Toujours selon des habitants, les chars israéliens auraient pénétré plus profondément dans l’ouest et le nord de Rafah ces tout derniers jours.

Plusieurs drones remplis d’explosifs lancés du Liban vers le nord d’Israël

Plusieurs drones remplis d’explosifs ont été lancés vers le nord d’Israël depuis le Liban, activant les sirènes d’alerte à la roquette, en Haute-Galilée, entre midi cinq minutes et midi douze, a fait savoir l’armée.

Tsahal a anoté que l’un des drones avait été abattu par les systèmes de défense anti-aérienne et que plusieurs sont retombés dans des champs, entraînant des incendies.

Les militaires n’ont pas fourni d’information sur d’éventuels blessés.

Une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux montre l’un des drones retomber. Un deuxième est ensuite abattu par les systèmes de défense anti-aérienne.

Le Hezbollah a lancé plusieurs drones remplis d’explosifs en direction du nord d’Israël, aujourd’hui.

Le Hezbollah a revendiqué une attaque de drone sur une base militaire près d’Ayelet HaShahar

Illustration : Une moto frappée lors d'une frappe au drone présumée réalisée par Israël dans le sud du Liban, le 15 juin 2024. (Capture d'écran : X/used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)
Illustration : Une moto frappée lors d'une frappe au drone présumée réalisée par Israël dans le sud du Liban, le 15 juin 2024. (Capture d'écran : X/used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)

Cette dernière heure, le Hezbollah a revendiqué une nouvelle attaque de drone sur le nord d’Israël.

Par voie de communiqué, l’organisation terroriste a expliqué avoir lancé plusieurs drones chargés d’explosifs sur une base militaire située non loin d’Ayelet HaShahar, à une dizaine de kilomètres de la frontière nord.

L’armée israélienne n’a pas encore fait de déclaration à ce sujet.

Les pompiers ont fait savoir qu’ils étaient en cours d’intervention pour circonscrire un incendie s’étant déclaré dans les environs.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.