Netanyahu : l’Iran veut « faire chanter » la communauté internationale
Rechercher

Netanyahu : l’Iran veut « faire chanter » la communauté internationale

"Vous vous êtes engagés à agir dès que l'Iran violerait l'accord nucléaire. Alors je vous dis : faites-le", avait réagi le Premier ministre lundi

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'un événement en hommage aux familles des soldats israéliens tués sur le front, le 14 avril 2019 (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'un événement en hommage aux familles des soldats israéliens tués sur le front, le 14 avril 2019 (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a accusé mardi l’Iran de vouloir « faire chanter » la communauté internationale en augmentant ses réserves d’uranium faiblement enrichi.

L’Iran a franchi lundi la limite imposée à ses réserves d’uranium faiblement enrichi par l’accord de 2015 sur son programme nucléaire, dont se sont retirés unilatéralement les Etats-Unis en mai 2018.

« Cette semaine, l’Iran a sciemment violé l’accord nucléaire en augmentant le stock d’uranium enrichi autorisé en vertu de l’accord », a déclaré M. Netanyahu, grand pourfendeur des activités nucléaires iraniennes.

Le régime iranien « espère qu’en violant l’accord, il sera en mesure de faire chanter le monde en réduisant la pression économique » qui pèse sur l’Iran depuis le rétablissement de sanctions américaines, a-t-il accusé.

« Nous devrions faire exactement le contraire. Il est maintenant temps d’augmenter la pression. C’est le moment de tenir bon », a appelé M. Netanyahu.

Dans une première réaction lundi, le Premier ministre israélien avait appelé les pays européens à sanctionner l’Iran, ennemi juré de l’Etat hébreu.

« Vous vous êtes engagés à agir dès que l’Iran violerait l’accord nucléaire. Alors je vous dis : faites-le », avait dit M. Netanyahu.

L’annonce de Téhéran survient sur fond de tensions déjà vives avec les Etats-Unis, qui appellent à interdire à l’Iran tout enrichissement d’uranium.

En déclarant avoir dépassé pour la première fois la limite imposée par l’accord de 2015, Téhéran « joue avec le feu », a prévenu lundi le président américain Donald Trump.

La France a averti mercredi l’Iran qu’il ne « gagnerait rien » à sortir de l’accord encadrant son programme nucléaire, alors que Téhéran a confirmé vouloir produire de l’uranium enrichi à un degré supérieur à celui autorisé.

« L’Iran ne gagnera rien en sortant de l’accord de Vienne », a déclaré la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères. « Sa remise en cause ne ferait qu’accroître des tensions déjà vives dans la région », a-t-elle ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...