Netanyahu nomme Katz comme ministre officiel des Affaires étrangères
Rechercher

Netanyahu nomme Katz comme ministre officiel des Affaires étrangères

Même avec les nouvelles élections, la nomination du chef de la diplomatie israélienne est permanente

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Israel Katz participe à une réunion de cabinet au Bureau du premier ministre à Jérusalem le 17 février 2019. (Sebastian Scheiner/Pool/AFP)
Israel Katz participe à une réunion de cabinet au Bureau du premier ministre à Jérusalem le 17 février 2019. (Sebastian Scheiner/Pool/AFP)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a nommé Israel Katz comme ministre des Affaires étrangères dimanche, trois mois après avoir fait de lui le chef de la diplomatie par intérim après que la Cour suprême a statué que le Premier ministre détenait trop de porte-feuilles ministériels.

La nomination formalise la décision de février de charger Katz du ministère des Affaires étrangères, que Netanyahu détenait depuis les élections de 2015. Cette décision est intervenue quelques heures avant la date butoir dont disposait le Premier ministre pour former un nouveau gouvernement et en pleine dissolution de la Knesset.

Katz a publié un communiqué dans lequel il exprimait sa gratitude pour cette décision et a promis de travailler aux côtés de Netanyahu pour défendre les intérêts d’Israël à l’étranger.

« J’accorde une grande importance à la nomination et je veux remercier le Premier ministre Benjamin Netanyahu pour sa confiance après avoir servi pendant trois mois comme ministre des Affaires étrangères par intérim, a déclaré Katz dans un communiqué. J’ai l’intention de travailler avec le Premier ministre et mes collègues au gouvernement et à la Knesset afin de renforcer la position internationale d’Israël et de faire face aux défis mondiaux et régionaux importants ».

« En tant que fils de survivants de la Shoah, c’est un moment très spécial et très fort pour moi », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre des Transports Yisrael Katz (gauche) participent à la cérémonie d’ouverture de la Route 1 à proximité de Jérusalem le 19 janvier 2017. (Yonatan Sindel/Flash90)

Katz, qui était placé en troisième position sur la liste du parti Likud avant les élections d’avril, est déjà ministre des Renseignements et des Transports. Plusieurs autres membres du Likud rivalisaient pour obtenir le poste de ministre des Affaires étrangères, considéré comme le plus prestigieux du gouvernement, avec celui de la Défense.

Netanyahu avait nommé Katz au ministère des Affaires étrangères en réaction à un recours déposé à la Cour suprême sur le nombre de porte-feuilles ministériels qu’il détenait. En plus de servir en tant que Premier ministre, Netanyahu est aussi le ministre de la Défense et de la Santé.

Le recours du Mouvement pour la qualité du gouvernement en Israël avait été déposé en décembre, quand Netanyahu détenait aussi les ministères des Affaires étrangères et de l’Immigration. Yoav Gallant a depuis été nommé à la tête de ce dernier ministère.

A l’origine, Netanyahu avait justifié de se réserver le ministère des Affaires étrangères en affirmant qu’il gardait le poste pour Isaac Herzog, alors chef de l’Union sioniste, dans une tentative visant à le faire entrer au gouvernement.

En novembre, Netanyahu a annoncé qu’il conserverait le ministère de la Défense pour lui-même après la démission d’Avidgor Liberman, déclarant qu’Israël était en « pleine campagne militaire ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...