Netanyahu organise une réunion d’urgence sur la violence au mont du Temple
Rechercher

Netanyahu organise une réunion d’urgence sur la violence au mont du Temple

Une rencontre avec les responsables sécuritaires et judiciaires a été annoncée tandis que les affrontements se poursuivent

Un Palestinien masqué portant un bandeau du Hamas sort un tapis brûlé de la mosquée Al-Aqsa dans la Vieille Ville de Jérusalem lors des affrontements dans l'enceinte le 13 septembre 2015, quelques heures avant le début de la nouvelle année juive (Crédit : AFP PHOTO / AHMAD GHARABLI)
Un Palestinien masqué portant un bandeau du Hamas sort un tapis brûlé de la mosquée Al-Aqsa dans la Vieille Ville de Jérusalem lors des affrontements dans l'enceinte le 13 septembre 2015, quelques heures avant le début de la nouvelle année juive (Crédit : AFP PHOTO / AHMAD GHARABLI)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu va convoquer une réunion urgente mardi soir, une fois que les festivités pour le nouvel an juif seront terminées, pour discuter de la poursuite de la violence sur le mont du Temple, qui a vu lundi des affrontements avec les Palestiniens et les policiers israéliens se poursuivre pour la deuxième journée consécutive.

Le ministre de la Défense Moshe Yaalon, la ministre de la Justice, Ayelet Shaked, le procureur général, Yehuda Weinstein, et les représentants des forces de sécurité assisteront à la réunion de mardi, selon le site Ynet.

Des manifestants masqués ont attaqué la police avec des pierres et des barres de métal, lundi, a rapporté la radio militaire, avant de fuir dans la mosquée al-Aqsa, qui se trouve au sommet du site.

La police a découvert dimanche des bombes artisanales au cours de ce qu’ils ont décrit comme une opération préventive au mont du Temple pendant qu’Israël se préparait à célébrer la nouvelle année juive.

Le ministre de la Défense Moshe Yaalon aux côtés du Premier ministre Benjamin Netanyahu à une base de Tsahal le 10 mars 2015 (Crédit : Ohad Zwigenberg)
Le ministre de la Défense Moshe Yaalon aux côtés du Premier ministre Benjamin Netanyahu à une base de Tsahal le 10 mars 2015 (Crédit : Ohad Zwigenberg)

Les affrontements entre les visiteurs musulmans et la police israélienne se produisent fréquemment sur la colline, qui est considérée comme le site le plus sacré du judaïsme et le troisième lieu saint de l’islam. Les Juifs peuvent se rendre sur le complexe mais toutes formes de prière juive sont interdites.

Yaalon a interdit la semaine dernière les murabitun et les murabitat – les hommes et les femmes, respectivement, palestiniens de Jérusalem Est et des Arabes israéliens qui harcèlent régulièrement les visiteurs juifs au mont du Temple, qui a été le site des deux Temples juifs.

Le commandant de la police israélienne a déclaré dimanche que la police ne tolérerait pas les efforts pour nuire à la vie humaine, en particulier sur le mont du Temple.

« La police d’Israël ne permettra aucune atteinte à la sécurité publique ou à la souveraineté de l’Etat en général, et à son capital ou le mont du Temple en particulier », a déclaré le chef intérimaire de la police Bentzi Sau dans un communiqué publié sur Facebook.

La découverte des bombes artisanales a incité le ministre de la Sécurité publique, Gilad Erdan, a avertir dimanche qu’Israël examinera les mesures à prendre sur le site.

Une capture d'écran prise à partir d'une vidéo diffusée par le porte-parole de la police israélienne montrant apparemment des Palestiniens qui préparent pour une confrontation sur le mont du Temple à Jérusalem, le dimanche 13 septembre 2015. (Crédit : Capture d'écran police israélienne)
Une capture d’écran prise à partir d’une vidéo diffusée par le porte-parole de la police israélienne montrant apparemment des Palestiniens qui préparent pour une confrontation sur le mont du Temple à Jérusalem, le dimanche 13 septembre 2015. (Crédit : Capture d’écran police israélienne)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...