Netanyahu promet de combattre l’incitation à la violence et les sponsors du terrorisme
Rechercher

Netanyahu promet de combattre l’incitation à la violence et les sponsors du terrorisme

Lors d’un événement pour le Jour de l'Indépendance aux États-Unis, le Premier ministre et le président ont salué les liens avec Washington et ont appelé à une conclusion rapide de l’accord d'aide militaire

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le Premier ministre Netanyahu, son épouse Sara, l'ambassadeur des Etats-Unis en Israël Dan Shapiro et son épouse Julie Fisher, pendant une cérémonie célébrant l'Indépendance des Etats-Unis, le 30 juin 2016. (Crédit : GPO/Amos Ben Gershom)
Le Premier ministre Netanyahu, son épouse Sara, l'ambassadeur des Etats-Unis en Israël Dan Shapiro et son épouse Julie Fisher, pendant une cérémonie célébrant l'Indépendance des Etats-Unis, le 30 juin 2016. (Crédit : GPO/Amos Ben Gershom)

Jeudi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a promis qu’il combattrait non seulement les terroristes, mais aussi ceux qui les soutiennent et incitent à la violence contre les Israéliens.

« Nous combattrons toujours les terroristes. Nous nous battrons contre ceux qui les envoient ; nous nous battrons contre les incitateurs [à la violence] ; nous nous battrons contre leurs sponsors. On se bat contre le terrorisme en combattant les terroristes et ceux qui les soutiennent », a-t-il dit lors d’un événement pour le quatre juillet, à la résidence de l’ambassadeur américain Daniel Shapiro.

Le discours de Netanyahu a été prononcé quelques heures après deux attaques terroristes sanglantes, dont une à Netanya dans laquelle deux Israéliens ont été blessés par un Palestinien armé d’un couteau et une attaque, plus tôt dans la journée, à Kiryat Arba où Hallel Yaffe Ariel, 13 ans, a été violemment poignardée à mort par un terroriste palestinien alors qu’elle était dans son lit.

« Cette nuit de célébrations se déroule après une journée de tragédie », a déclaré Netanyahu. « Qu’est-ce qui pousse quelqu’un à trancher la gorge d’un enfant ? Ce n’est pas la quête de la paix. C’est l’esprit inondé de haine et d’incitation, une idéologie qui dit que cet enfant n’est pas un être humain ».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et sa femme Sara lors d'une cérémonie pour le jour de l'Indépendance des Etats-Unis, à la résidence de l'ambassadeur des Etats-Unis en Israël, à Herzliya, près de Tel Aviv, le 30 juin 2016 (Crédit : AFP PHOTO / POOL / DEBBIE HILL)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et sa femme Sara lors d’une cérémonie pour le jour de l’Indépendance des Etats-Unis, à la résidence de l’ambassadeur des Etats-Unis en Israël, à Herzliya, près de Tel Aviv, le 30 juin 2016 (Crédit : AFP PHOTO / POOL / DEBBIE HILL)

S’adressant à des centaines d’invités réunis à la résidence de Shapiro à Herzliya, le Premier ministre a remercié le président américain Barack Obama, le vice-président Joe Biden et le secrétaire d’État John Kerry pour le soutien de leur administration à Israël.

« Nous avons un nombre croissant d’amis dans le monde entier. C’est vrai, et c’est encourageant », a dit Netanyahu. « Mais nous n’oublierons jamais que le seul véritable partenariat est entre l’Etat d’Israël et les États-Unis ».

L’alliance américano-israélienne a « résisté à toutes les tempêtes et toutes les difficultés et continuera de le faire » parce que les Américains et les Israéliens sont si proches les uns des autres, a continué le Premier ministre. « La philosophie fondamentale » des deux nations est « presque identique », a-t-il affirmé.

« Je pense que Washington et Herzl s’entendraient bien ; Ben Gourion et Jefferson auraient beaucoup à se dire ; sans aucun doute Madison et Begin également, évidemment ».

Comme les Américains et les Israéliens partagent les mêmes valeurs, ils ont aussi les mêmes ennemis, a continué le Premier ministre.

« Les valeurs qui nous sont les plus chères sont un anathème pour les groupes terroristes comme l’Etat islamique, le Hezbollah, le Hamas, et des régimes comme l’Iran. La dernière chose qu’ils veulent est notre pluralisme, notre diversité, notre croyance dans le choix. Ils ne peuvent pas supporter la vue des hommes et des femmes évoluant ensemble, des minorités bénéficiant de pleins droits, des gays et lesbiennes marchant fièrement, des gens libres qui choisissent leurs dirigeants ».

Netanyahu a dit qu’il était reconnaissant pour le soutien politique et militaire que Washington a apporté à Jérusalem au fil des années. « Je souhaite que nous réussissions à conclure un nouveau protocole d’accord pour le soutien américain inestimable pour les défenses d’Israël pour la prochaine décennie ».

Le président Rivlin lors d'un événement pour célébrer le jour de l'Indépendance à la résidence de l'ambassadeur des Etats-Unis en Israël Dan Shapiro, le 30 juin 2016 (Crédit : Mark Neiman/GPO)
Le président Rivlin lors d’un événement pour célébrer le jour de l’Indépendance à la résidence de l’ambassadeur des Etats-Unis en Israël Dan Shapiro, le 30 juin 2016 (Crédit : Mark Neiman/GPO)

Le président Reuven Rivlin a également pris la parole lors de l’événement, exprimant l’espoir d’une fin rapide des négociations sur l’accord de l’aide militaire.

« Je tiens à remercier le peuple américain pour des années de soutien financier, diplomatique et militaire, et pour l’aide qu’il nous donne pour porter le fardeau de la défense », a-t-il dit. « A l’avenir, j’espère qu’un accord sur cette importante question sera atteint le plus tôt possible ».

La relation américano-israélienne restera forte, peu importe qui gagne les prochaines élections présidentielles américaines, a déclaré le président. « De temps en temps, les évidences doivent être dites, et même écrites : Israël n’a pas de meilleur ami que les Etats-Unis d’Amérique. Les États-Unis sont l’allié le plus important et le plus fort d’Israël … Nous, en Israël, sommes très engagés et nous resterons engagés dans cette relation spéciale ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...