Netanyahu promet d’empêcher les Juifs de prier au mont du Temple
Rechercher

Netanyahu promet d’empêcher les Juifs de prier au mont du Temple

Le Premier ministre confirme une « coopération accrue » avec le Waqf jordanien pour tenter d’apaiser les tensions sur le site controversé de Jérusalem

Un groupe de Juifs israéliens, accompagnés par Yehuda Glick, dans la cour du mont du Temple à proximité de la mosquée Al Aqsa, le 19 novembre, 2013. (Crédit : Sliman Khader / FLASH90)
Un groupe de Juifs israéliens, accompagnés par Yehuda Glick, dans la cour du mont du Temple à proximité de la mosquée Al Aqsa, le 19 novembre, 2013. (Crédit : Sliman Khader / FLASH90)

Samedi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a réaffirmé sa promesse de conserver inchangée la coutume d’interdire aux non Musulmans de prier sur le mont du Temple de Jérusalem, lieu au centre d’une récente flambée de violences.

« Israël réaffirme son engagement à défendre le statu quo inchangé du mont du Temple, en théorie et en pratique », a-t-il déclaré dans un communiqué.

L’enceinte – qui abrite la mosquée Al-Aqsa et le dôme du Rocher – était autrefois l’emplacement de deux anciens temples juifs et est sacrée aussi bien pour les Juifs que pour les Musulmans. Israël s’en est emparé au cours de la guerre des Six jours en 1967.

« Israël continuera à appliquer sa politique de longue date : les Musulmans prient sur le mont du Temple et les non Musulmans le visitent », a-t-il affirmé suite à des commentaires du secrétaire d’Etat américain John Kerry après des réunions à Amman avec le Roi Abdallah II de Jordanie et le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Kerry a déclaré qu’Israël avait convenu d’appliquer des mesures visant à apaiser les tensions sur le site d’où étaient parties les violences, notamment des caméras de surveillance en action 24h/24, une idée qui n’est pas spécifiée dans le communiqué de Netanyahu.

Le Premier ministre a cependant confirmé qu’il y aurait une « coopération accrue » entre les autorités israéliennes et le Waqf jordanien et ce, notamment pour s’assurer que les visiteurs et les fidèles font preuve de retenue et de respect envers la sainteté du site, tout cela en règle avec les responsabilités respectives des autorités israéliennes et du Waqf jordanien ».

Les tensions autour de la Mosquée al-Aqsa ont déclenché une récente vague de violence au cours de laquelle des Palestiniens mènent des attaques au couteau et au révolver contre des Israéliens. Des tensions opposent également les Palestiniens aux forces de sécurité israéliennes quasiment tous les jours.

Israël a démenti à plusieurs reprises les allégations palestiniennes répétées selon lesquelles le pays chercherait à changer les lois qui régissent le lieu pour autoriser les Juifs à y prier.

« Comme nous l’avons plusieurs fois répété, Israël n’a aucune intention de diviser le mont du Temple et nous rejetons toute tentative visant à insinuer le contraire », a martelé Netanyahu samedi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...