Israël en guerre - Jour 255

Rechercher

Netanyahu réaffirme son opposition au rétablissement des implantations à Gaza

Interrogé sur son plan de gestion de la bande de Gaza après la guerre, le Premier ministre a souligné à nouveau que sa priorité est de vaincre le Hamas, y compris ses bataillons restants à Rafah

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prononce un discours préenregistré pour marquer le 76e anniversaire de l'indépendance d'Israël, le 13 mai 2024. (Crédit : Capture d'écran/PMO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prononce un discours préenregistré pour marquer le 76e anniversaire de l'indépendance d'Israël, le 13 mai 2024. (Crédit : Capture d'écran/PMO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a réaffirmé lundi qu’il s’oppose au rétablissement des implantations dans la bande de Gaza.

« Si vous voulez parler de la réinstallation de Gaza, il n’en a jamais été question, et je l’ai dit ouvertement. Certains de mes électeurs n’en sont pas satisfaits, mais c’est ma position », a déclaré Netanyahu à CNN.

Interrogé sur son plan de gestion de la bande de Gaza après la guerre, Netanyahu a souligné à nouveau que sa priorité est de vaincre le Hamas, y compris ses bataillons restants à Rafah.

« Une fois le Hamas vaincu, nous devrons procéder à une démilitarisation durable de Gaza », a-t-il expliqué à CNN. Netanyahu a affirmé que l’armée israélienne est la seule force de sécurité capable de garantir qu’il n’y aura pas de résurgence du terrorisme à partir de Gaza dans un avenir prévisible, affirmant que l’armée israélienne conservera sa liberté d’opérer dans la bande de Gaza après la guerre.

« En même temps, je veux une administration civile dirigée par des habitants de Gaza qui ne sont ni du Hamas ni engagés dans notre destruction », a déclaré Netanyahu.

« La troisième chose que je ferais, c’est de faire reconstruire Gaza, si possible, par les États arabes modérés et la communauté internationale », a-t-il ajouté

Les États arabes ont affirmé à plusieurs reprises qu’ils ne contribueraient pas à la réhabilitation de Gaza si Israël n’acceptait pas d’ouvrir la voie à un futur État palestinien, ce que Netanyahu a rejeté à plusieurs reprises.

« C’est un plan réaliste, et je l’ai dit. Certains n’en sont pas satisfaits. Peut-être veulent-ils mettre en place l’Autorité palestinienne qui enseigne encore à ses enfants la destruction d’Israël. Ce n’est pas ma position. Je veux un avenir différent pour les Israéliens et les Palestiniens », a poursuivi Netanyahu.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.