Israël en guerre - Jour 150

Rechercher

Netanyahu réagit aux accusations de « génocide » faites par l’Afrique du Sud

L'armée "fait tout pour éviter de blesser des civils, alors que le Hamas fait tout pour leur nuire et les utilise comme boucliers humains", a déclaré le Premier ministre

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prend la parole lors d’une conférence de presse le 16 décembre 2023. (Capture d’écran YouTube; utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur les droits d’auteur)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prend la parole lors d’une conférence de presse le 16 décembre 2023. (Capture d’écran YouTube; utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur les droits d’auteur)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a affirmé dimanche que la guerre menée par l’armée israélienne dans la bande de Gaza était « d’une moralité sans équivalent », en réagissant aux accusations d' »actes de génocide » portées par l’Afrique du Sud devant la Cour internationale de justice (CIJ).

« Nous continuerons notre guerre défensive, dont la justice et la moralité sont sans équivalent », a déclaré M. Netanyahu à l’ouverture d’une réunion de son gouvernement, ajoutant que l’armée israélienne agissait « de la manière la plus morale possible » dans la bande de Gaza.

L’armée « fait tout pour éviter de blesser des civils, alors que le Hamas fait tout pour leur nuire et les utilise comme boucliers humains », a ajouté le Premier ministre.

Les opérations militaires israéliennes dans la bande de Gaza ont fait 21 822 morts depuis le début de la guerre le 7 octobre, selon le Hamas. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza.

Elles ont été lancées en représailles à une attaque d’une ampleur sans précédent menée par des terroristes du Hamas qui a entraîné la mort d’environ 1 140 personnes en Israël, en majorité des civils, selon les dernières données officielles israéliennes.

La Cour internationale de justice (CIJ), organe judiciaire principal des Nations unies, a annoncé vendredi que l’Afrique du Sud lui avait soumis une requête accusant Israël de se livrer à des « actes de génocide contre le peuple palestinien à Gaza ».

Des soldats de Tsahal interviennent dans la bande de Gaza, sur une photo publiée le 31 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Dans sa requête, l’Afrique du Sud affirme que les « actes et omissions d’Israël revêtent un caractère génocidaire, car ils s’accompagnent de l’intention spécifique requise (…)de détruire les Palestiniens de Gaza en tant que partie du groupe national, racial et ethnique plus large des Palestiniens », a indiqué dans un communiqué la CIJ, basée à La Haye (Pays-Bas).

Selon le pays, « par son comportement — par l’intermédiaire de ses organes et agents et d’autres personnes et entités agissant sur ses instructions ou sous sa direction, son contrôle ou son influence — à l’égard des Palestiniens de Gaza, Israël manque aux obligations qui lui incombent au titre de la convention contre le génocide », a précisé la CIJ.

« Non l’Afrique du Sud, ce n’est pas nous qui sommes venus perpétrer un génocide, c’est le Hamas. Il nous tuerait tous s’il le pouvait », a ajouté M. Netanyahu.

« Tout ce que vous faites n’est que du vent, des mensonges et de la vanité », a-t-il ajouté à l’adresse des autorités sud-africaines.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.