Israël en guerre - Jour 139

Rechercher

Netanyahu reporte son départ pour Berlin

Le déplacement en Allemagne a déjà d'ores et déjà été écourté en raison d'un incident sécuritaire, et son retour au sein de l'État juif se fera plus tôt que prévu

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, au centre, avec le ministre israélien des Affaires étrangères, Eli Cohen, à droite et le député Almog Cohe, à gauche, en plénière de la Knesset, le 13 mars 2023. (Crédit :  Yonatan Sindel/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, au centre, avec le ministre israélien des Affaires étrangères, Eli Cohen, à droite et le député Almog Cohe, à gauche, en plénière de la Knesset, le 13 mars 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le vol du Premier ministre Benjamin Netanyahu qui devait décoller mercredi à 17 heures pour Berlin ne partira qu’après 22 heures, selon des sources du bureau du Premier ministre.

Netanyahu a deux affaires pressantes dont il s’occupe à la Knesset aujourd’hui : des signes de progrès sur les négociations portant sur le projet de refonte judiciaire du gouvernement et un incident sécuritaire survenu dans le nord du pays.

Le déplacement en Allemagne a d’ores et déjà été écourté en raison de l’incident sécuritaire, et son retour au sein de l’État juif se fera plus tôt que prévu.

Selon les médias israéliens, Netanyahu rencontrerait actuellement d’importantes personnalités de la coalition à la Knesset, notamment le président de la Commission du droit, de la justice et de la Constitution, Simcha Rothman, le leader du Shas, Aryeh Deri, le ministre des Affaires stratégiques Ron Dermer et le ministre de l’Éducation Yoav Kisch.

Le site d’information Ynet a fait savoir que les discussions portent « sur les tensions au sein de la coalition » avant un éventuel assouplissement du projet de réforme.

Le leader de Hayadout HaDatit, Bezalel Smotrich, avait annoncé dans la journée qu’il écourtait son voyage aux États-Unis pour prendre part à des discussions sur un éventuel compromis.

Le plan a entraîné un important mouvement de protestation et l’opposition de leaders des systèmes juridique, social, commercial ou de responsables étrangers qui ont dit craindre qu’il ne porte atteinte à la démocratie, à l’économie et à la sécurité israéliennes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.