Netanyahu sur Sanders qui le traite de raciste : « il a tort »
Rechercher

Netanyahu sur Sanders qui le traite de raciste : « il a tort »

Le Premier ministre répond avec retenue aux commentaires du candidat démocrate, ajoute qu'il ne veut pas intervenir dans l'élection américaine

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors de la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem, le 9 février 2020. (Ronen Zvulun/Pool/AFP)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors de la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem, le 9 février 2020. (Ronen Zvulun/Pool/AFP)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a donné une réponse modérée mercredi lorsqu’on l’a interrogé sur le candidat démocrate américain Bernie Sanders le qualifiant de raciste lors d’un débat des primaires mardi.

S’adressant à la radio de l’armée mercredi, M. Netanyahu a simplement déclaré : « Ce que je pense de cette question, c’est qu’il a bien sûr tort, cela ne fait aucun doute ».

Mais il a ajouté : « Je n’interviens pas dans les élections américaines ».

Interrogé sur la façon dont il gérerait une présidence de Bernie Sanders, M. Netanyahu a répondu qu’il avait tenu tête aux dirigeants américains dans le passé et qu’il pourrait le faire à nouveau.

Le chef du gouvernement a entretenu une relation étroite avec le président américain Donald Trump, qu’il a salué comme « le plus grand ami » que Jérusalem ait jamais eu à la Maison Blanche. Mais sa relation avec le prédécesseur de Trump, Barack Obama, a été assurément glaciale et tendue dans les dernières années de sa présidence, notamment en ce qui concerne les négociations américaines avec l’Iran qui ont abouti à l’accord nucléaire de 2015.

Lors du débat de mardi, le candidat en tête des primaires s’est dit « très fier d’être juif ». « En fait, j’ai vécu en Israël pendant quelques mois, mais ce que je crois, c’est qu’en ce moment, malheureusement, tragiquement, en Israël, par l’intermédiaire de Bibi Netanyahu, vous avez un raciste réactionnaire qui dirige maintenant ce pays ».

Le sénateur a également déclaré que s’il était élu président, il envisagerait de déplacer l’ambassade américaine de Jérusalem à Tel-Aviv. Le ministre des affaires étrangères, Israel Katz, a qualifié mercredi ces commentaires de « choquants ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...