Israël en guerre - Jour 293

Rechercher

Neuralink annonce être autorisée à tester ses implants cérébraux sur des humains

L'une des start-ups d'Elon Musk, a annoncé sur Twitter qu'elle avait reçu l'accord de la FDA, mais le recrutement pour l'essai clinique n'est pas encore ouvert

Elon Musk directeur-général de Tesla, lors de l'ouverture de l'usine Tesla de Berlin Brandenburg à Gruenheide, en Allemagne, le 22 mars 2022. (Crédit : Patrick Pleul/Pool via AP/Dossier)
Elon Musk directeur-général de Tesla, lors de l'ouverture de l'usine Tesla de Berlin Brandenburg à Gruenheide, en Allemagne, le 22 mars 2022. (Crédit : Patrick Pleul/Pool via AP/Dossier)

La start-up Neuralink, une des entreprises d’Elon Musk, a annoncé jeudi sur Twitter qu’elle avait reçu l’accord des autorités sanitaires américaines pour tester ses implants cérébraux connectés sur des humains.

« C’est un premier pas important qui permettra un jour à notre technologie d’aider de nombreuses personnes », a déclaré la société californienne sur son compte Twitter, précisant que « les recrutements pour les essais cliniques ne sont pas encore ouverts ».

Neuralink conçoit des appareils connectés à implanter dans le cerveau pour communiquer avec les ordinateurs directement par la pensée.

Ils doivent d’abord servir à aider des personnes paralysées ou souffrant de maladies neurologiques.

La start-up veut ensuite rendre ces implants suffisamment sûrs et fiables pour qu’ils relèvent de la chirurgie élective (de confort) – des personnes pourraient alors débourser quelques milliers de dollars pour doter leur cerveau d’une puissance informatique.

Pour Musk, ces puces doivent permettre à l’humanité d’arriver à une « symbiose avec l’IA », selon ses mots de 2020, prononcés lors de la conférence annuelle de l’entreprise.

« Nous sommes désormais confiants sur le fait que l’appareil de Neuralink est prêt pour les humains, donc le calendrier dépend du processus d’approbation de la Food and Drug Administration (FDA) », avait-il indiqué fin novembre sur Twitter, un mois après avoir racheté le réseau social.

La FDA n’a pas encore répondu à une sollicitation de l’AFP.

Concurrence

Le patron de Tesla et SpaceX (exploration spatiale), est un habitué des prédictions hasardeuses, notamment au sujet de l’autonomie des voitures électriques Tesla.

En juillet 2019, il avait estimé que Neuralink pourrait réaliser ses premiers tests sur des individus en 2020.

Pour l’instant, les prototypes de la taille d’une pièce de monnaie ont été implantés dans le crâne d’animaux. Plusieurs singes sont ainsi capables de « jouer » à des jeux vidéo ou de « taper » des mots sur un écran, simplement en suivant des yeux le mouvement du curseur à l’écran.

Fin novembre, la start-up avait aussi fait le point sur ses dernières avancées dans la conception d’un robot-chirurgien et le développement d’autres implants, à installer dans la moelle épinière ou les yeux, pour rendre la mobilité ou la vision.

D’autres entreprises travaillent sur le contrôle des ordinateurs par la pensée, comme Synchron, qui a annoncé en juillet 2022 avoir implanté la première interface cerveau-machine aux États-Unis.

« Nous construisons une technologie capable de diffuser directement la pensée des personnes qui ont perdu la capacité de bouger ou de parler à cause d’une maladie ou de blessures », explique Thomas Oxley, le fondateur et patron de cette start-up, dans une vidéo sur son site web.

Plusieurs patients testent l’implant, qui a été inséré dans des vaisseaux sanguins, pour pouvoir composer des courriels ou aller sur internet grâce à leurs yeux et à leur cerveau.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.