New York : Hommage aux Musulmans ayant protégé les Juifs pendant la Shoah
Rechercher

New York : Hommage aux Musulmans ayant protégé les Juifs pendant la Shoah

Parmi les conférenciers, figurent le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale basée en Arabie saoudite et la cofondatrice du Mouvement des étudiants musulmans au Maroc

Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale, Mohammad Al-Issa, prend la parole le 6 avril 2018. (Capture d'écran / YouTube)
Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale, Mohammad Al-Issa, prend la parole le 6 avril 2018. (Capture d'écran / YouTube)

La Conférence des présidents des principales organisations juives américaines a organisé cette semaine à New York un événement en l’honneur et en commémoration des musulmans qui ont protégé les Juifs pendant l’Holocauste.

L’invité de l’événement au Musée de patrimoine juif était Mohammad al-Issa, le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale basée en Arabie saoudite. Il a discuté des relations judéo-musulmanes et a souligné l’importance de l’enseignement de la Shoah dans le monde musulman.

« Nous devons surmonter l’obstacle qui a été mis sur notre chemin, en essayant de nous empêcher d’aider les autres. Nous devons suivre les graines que nos ancêtres ont plantées et essayer de servir la paix de la meilleure façon possible », a rapporté le quotidien Haaretz citant al-Issa lors de l’événement de jeudi, organisé en coopération avec la Fédération Sépharade américaine.

En janvier, al-Issa a écrit une lettre au Musée du mémorial de l’Holocauste des États-Unis dans laquelle il reconnaissait publiquement la tragédie de l’Holocauste, « un événement qui a secoué l’humanité et dont les horreurs ne pouvaient être niées ou sous-estimées par une personne juste ou éprise de paix ».

Il a également affirmé que « le véritable Islam » s’est opposé au génocide nazi

Stephen M. Greenberg, président et Malcolm Hoenlein, vice-président exécutif/directeur général de la Conférence des présidents, une organisation cadre qui représente plus de 50 groupes juifs américains, a déclaré dans un communiqué : « En présence de nombreux dirigeants des communautés juive et musulmane américaines, le docteur Al-Issa s’est joint à nous pour commémorer et rendre hommage aux actes de décence et de bonté humaine immensément importants, mais trop peu connus, des gens de nombreux pays à majorité musulmane pendant l’Holocauste, qui ont permis aux Juifs de survivre aux horreurs de la volonté nazie de les exterminer ».

« Le Dr Al-Issa continue de démontrer son engagement envers la communauté juive dans un dialogue constructif pour aider à rapprocher les musulmans et les juifs dans une atmosphère de dignité et de respect mutuel. La Conférence des présidents se réjouit à la perspective d’une relation continue avec lui dans cette entreprise cruciale », ont-ils ajouté.

La Conférence des présidents a également honoré Laziza Dalil, vice-présidente et cofondatrice du mouvement étudiant musulman marocain, l’Association Mimouna, qui promeut le patrimoine juif au Maroc et le dialogue judéo-musulman.

Dalil a partagé une histoire personnelle de ses années en tant qu’étudiante à Paris quand elle a été harcelée par une femme apparemment antisémite qui pensait qu’elle était juive. Dalil a raconté dans un essai de 2016 que la femme âgée avait attiré son attention et lui avait dit : « Paris était beaucoup plus propre quand les Allemands étaient là. »

La co-fondatrice de l’Association Mimouna a déclaré à la foule que son groupe était dévoué à la préservation du patrimoine juif au Maroc et a également annoncé la publication du premier programme d’enseignement de l’Holocauste pour les étudiants de son pays.

L’événement a également comporté une présentation spéciale honorant les pays qui ont « accueilli, protégé et absorbé les réfugiés juifs pendant l’Holocauste », dont le Kazakhstan, l’Azerbaïdjan et le Maroc. Les ambassadeurs aux Etats-Unis de ces pays étaient présents à l’événement et chacun « a parlé de la longue histoire des communautés juives dans leurs pays et de l’exemple qu’ils représentent pour les relations judéo-islamiques », a déclaré la Conférence des présidents.

Le groupe a déclaré qu’il était « honoré de montrer notre reconnaissance et notre respect à tous ceux qui ont fait preuve de courage pour faire ce qui était juste afin de sauver des vies, abriter et protéger les Juifs dans leurs pays et ceux qui fuyaient la persécution et l’anéantissement ».

« Ce message est d’autant plus nécessaire aujourd’hui où nous assistons à une montée de l’antisémitisme, où le racisme se manifeste et où les tensions intergroupes sont créées et exploitées par des éléments radicaux et extrémistes. Nous espérons que cette soirée historique ne sera que le début de l’établissement de meilleurs rapports avec ceux qui partagent nos valeurs, nos aspirations et qui défendent la justice.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...