Rechercher

New York lance un concours pour attirer les startups israéliennes de CleanTech 

Avec l'Association Israel Smart Energy, l'État veut résoudre des défis technologiques, comme la recharge de véhicules électriques, le stockage d'énergie et l'analyse de données

Ricky Ben-David est journaliste au Times of Israël

Vue matinale sur East River, Upper East Side et Queensboro Bridge, également connu sous le nom de 59th Street Bridge, depuis Roosevelt Island.
Vue matinale sur East River, Upper East Side et Queensboro Bridge, également connu sous le nom de 59th Street Bridge, depuis Roosevelt Island.

L’État de New York a lancé un nouveau concours visant à attirer des startups israéliennes travaillant sur les technologies propres pour répondre « aux besoins des opérations des services publics de New York et faire progresser la transformation de l’énergie propre de l’État ».

Dans une annonce la semaine dernière, qui était également disponible en chinois, italien, arabe, coréen et yiddish, la gouverneure de New York, Kathy Hochul, a déclaré que la New York Power Authority (NYPA) s’associerait à l’Association Israel Smart Energy (ISEA) pour lancer ce concours, et tenter de remporter un prix d’une valeur d’un million de dollars.

L’ISEA est une organisation qui rassemble des acteurs locaux et mondiaux de l’énergie intelligente à New York et en Israël, avec des parties prenantes pour lancer des initiatives et construire des partenariats.
La NYPA est la plus grande organisation d’énergie publique d’État aux États-Unis, avec 16 installations de production. L’organisation affirme que plus de 80 % de l’électricité qu’elle produit est de l’hydro-électricité propre et renouvelable.

L’Israel Smart Energy Challenge recherche des entreprises innovantes basées en Israël « pour soutenir la prochaine génération de l’évolution d’énergie propre », lit-on dans l’annonce. Les startups qui décrocheront les premières places pourront travailler directement avec la NYPA pour concevoir leurs solutions afin de « répondre aux besoins spécifiques des opérations des services publics d’électricité ».

Le concours, qui en est à sa deuxième édition, se concentrera sur les technologies de nouvelle génération telles que la recharge des véhicules électriques, le stockage de l’énergie, la gestion de l’énergie, l’analyse des données, l’intelligence artificielle et la réalité virtuelle.

Voiture électrique rechargeable

« New York et Israël ont un long passif et un intérêt commun dans le développement de nouvelles solutions d’énergie propre qui permettront de lutter contre le changement climatique et bénéficieront mutuellement à nos systèmes électriques », a déclaré Hochul dans un communiqué. « Le Smart Energy Challenge donnera aux startups, la possibilité de travailler avec un grand service public et permettra à l’État de New York de conserver son avance dans l’innovation alors qu’il s’active à mettre en place un réseau électrique à 100 % zéro émission d’ici 2040.

L’État de New York a signé le Climate Leadership and Community Protection Act en 2019, un plan qui permet à l’Etat de remplir la mission pour laquelle il a été mandaté dans le secteur de l’électricité « à zéro émission » d’ici 2040, comprenant 70 % de production d’énergie renouvelable d’ici 2030, et la neutralité carbone à l’échelle de l’économie. L’État a déclaré que ses investissements de plus de 40 milliards de dollars dans des projets d’énergie propre tels que des initiatives de transport propre et la réduction des émissions des bâtiments incluent la création d’environ 150 000 emplois.

Le président et chef de la direction par intérim de la NYPA, Justin E. Driscoll, a déclaré : « Les services publics de New York bénéficieront de cette collaboration et les technologies que nous testons et mettons éventuellement en œuvre pourraient modifier les meilleures pratiques aux États-Unis et en Israël et apporter de nouvelles façons de fournir un approvisionnement d’électricité propre, abordable, et fiable aux New Yorkais. »

En décembre, Hochul et le consul général d’Israël à New York, Asaf Zamir, ont annoncé que PrismaPhotonics, un fournisseur de solutions de surveillance intelligentes pour les infrastructures physiques basé à Tel Aviv, avait remporté le concours de 2021 pour son système de détection qui signale les problèmes de ligne de transmission en temps réel.

Asaf Zamir s’exprime lors d’un événement à New York avec les Fédérations juives d’Amérique du Nord, le 27 septembre 2021. (Shahar Azran)

Zamir a déclaré dans le communiqué qu’Israël était « internationalement reconnu comme un centre de haute technologie alimenté par l’innovation de pointe et les idées d’entrepreneurs et d’entreprises israéliens aux attitudes positives ».

« Le New York / Israel Challenge 2022 fournira des ressources à une startup prometteuse qui est sur le point de transformer une excellente idée en une solution pratique qui apportera des avantages dans le domaine de l’énergie à New York et à plus grande échelle », a ajouté Zamir.

Le PDG de l’Association Israel Smart Energy, Elad Shaviv, a déclaré qu’ « en tant qu’acteur de premier plan dans le domaine de l’énergie intelligente, Israël utilisera ses talents et ses connaissances pour favoriser la transition mondiale vers une énergie propre. »

Le concours démontrera « comment un service public d’électricité de premier plan peut stimuler l’innovation, tout en ouvrant la porte aux entreprises pour présenter et tester leurs technologies afin de développer conjointement des solutions potentielles qui profiteront à l’industrie de l’énergie dans le monde entier », a déclaré Shaviv.

Israël abrite près de 400 startups et entreprises du secteur des technologies propres, selon la base de données de StartUp Nation Central.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...