Rechercher

New York: victoire à la Cour suprême pour un groupe juif au sujet des bus scolaires

Le juge déclare que le district doit transporter les élèves d'écoles privées tous les jours, y compris les jours fériés ; il juge les directives de l'État "nulles et non avenues"

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Illustration : Un juif ultra-orthodoxe marche devant un autobus scolaire juif, qui a un signe yiddish sur le devant, dans le quartier de Borough Park à Brooklyn, le 1er janvier 2014 (Crédit : Nati Shohat / Flash90)
Illustration : Un juif ultra-orthodoxe marche devant un autobus scolaire juif, qui a un signe yiddish sur le devant, dans le quartier de Borough Park à Brooklyn, le 1er janvier 2014 (Crédit : Nati Shohat / Flash90)

NEW YORK – Un juge new-yorkais a décidé jeudi qu’un district scolaire devait assurer le transport des élèves des écoles non publiques les jours où les écoles publiques sont fermées, ce qui constitue une victoire pour la communauté juive ultra-orthodoxe de l’État.

Peter Lynch, juge de la Cour suprême de l’État de New York, a déclaré que le district scolaire de Washingtonville avait violé la loi sur l’éducation en refusant d’assurer le transport des élèves des écoles non publiques les jours de fermeture des écoles publiques.

Lynch a également statué que les directives du département de l’éducation de l’État, selon lesquelles les districts scolaires ne devaient assurer le transport des élèves des écoles non publiques que les jours de fermeture des écoles publiques, étaient « nulles et non avenues », ce qui signifie que la décision pourrait avoir des implications plus larges pour les écoles religieuses de New York, si elle est maintenue à la suite des appels probables.

Mme Lynch a déclaré que le district scolaire devait assurer en permanence le transport des écoles non publiques « tous les jours où elles sont ouvertes à l’enseignement ».

Cette politique avait été soutenue et défendue par le département de l’éducation de l’État. La loi de l’État exige que les districts scolaires transportent les enfants vers les écoles privées situées à moins de 24 kilomètres de leur domicile.

L’affaire, intitulée « Communauté juive unie de Blooming Grove contre Washingtonville Central School District et le département de l’éducation de l’État de New York », date de juillet, lorsqu’un groupe représentant des familles ultra-orthodoxes a saisi le tribunal.

Les plaignants ont déclaré que la décision s’applique à 21 jours de l’année pour les écoles de la région.

Le Conseil des affaires publiques juives orthodoxes a déclaré que la décision pourrait affecter quelque 170 000 étudiants juifs dans l’État, et environ 400 000 étudiants au total, et a appelé le Conseil des régents de l’État à prendre des mesures.

La décision aura déjà un impact la semaine prochaine sur les jours précédant et suivant Thanksgiving, lorsque les écoles publiques seront fermées mais que les écoles juives religieuses de la région resteront ouvertes.

Le rabbin Yeruchim Silber, du groupe juif orthodoxe Agudath Israel, a qualifié la décision de « victoire non seulement pour les écoles non publiques du district scolaire de Washingtonville, mais aussi pour toutes les écoles non publiques et leurs élèves dans tout l’État ».

Cette affaire est la dernière en date d’années de différends entre les communautés juives de la région, notamment le village Satmar de Kiryas Joel, et le système scolaire public.

Lundi, le département de l’éducation de l’État de New York a annoncé qu’il prévoyait de mettre à jour la réglementation relative à l’enseignement laïque dans les écoles non publiques, ce qui pourrait avoir des conséquences importantes pour les écoles ultra-orthodoxes de l’État.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...