Ni vu ni connu, un enfant de 3 ans quitte seul l’école maternelle
Rechercher

Ni vu ni connu, un enfant de 3 ans quitte seul l’école maternelle

La municipalité de Petah Tikva a diffusé de nouvelles directives après qu'un garçon s'est retrouvé seul au milieu d'une intersection très fréquentée

Illustration d'un jardin d'enfants à Petah Tikva (Crédit : capture d'écran YouTube)
Illustration d'un jardin d'enfants à Petah Tikva (Crédit : capture d'écran YouTube)

La municipalité de Petah Tikva a publié en urgence des nouvelles directives pour les écoles maternelles après qu’un enfant de 3 ans, qui avait décidé qu’il voulait rentrer chez lui, a été autorisé à sortir seul de son école.

Les parents ont découvert avec choc l’enfant dans le couloir du domicile familial, 30 minutes après qu’il a été déposé à l’école maternelle, a raconté Shlomi (patronyme non révélé), le père de l’enfant, à la radio israélienne.

Ils ont attribué cet incident, qui s’est heureusement bien terminé, à de la négligence et à une série de coïncidences. En effet, un piéton a accompagné l’enfant après l’avoir vu traverser une rue seul.

L’un des enfants de la famille, âgé de 13 ans, était chargé de déposer l’enfant de trois ans à l’école maternelle à 7 heures 30. Ils sont arrivés sur place et ont découvert que l’institutrice avait pris un jour de congé sans en avoir informé les parents.

L’assistante, qui était responsable de la classe, était malade. Le jeune adolescent a alors emmené son frère dans un autre jardin d’enfants du même complexe.

Après que l’enseignant a accepté l’enfant, le grand frère s’est dirigé vers sa propre école.

L’enfant n’aurait apparemment pas reçu suffisamment d’attention de sa nouvelle institutrice et a décidé de retourner dans son école, et a quitté le bâtiment sans que personne ne le remarque, a raconté Shlomie.

Le garçon a raconté à son père qu’il est retourné dans son école mais « il faisait noir ». C’est à ce moment que le petit de 3 ans a décidé de rentrer chez lui seul.

Un homme l’a repéré sur une intersection de Petah Tikva et l’a ramené chez sa mère selon les indications du petit garçon.

Le père a critiqué l’enseignant de l’école voisine, qui a accepté l’enfant mais l’a laissé se balader sans que son départ ne soit remarqué.

« Et le garde (de l’école), ou-étiez vous ? », a demandé le père, qui exige une explication au fait que son fils ait pu passer un portail sans surveillance.

En réponse à cet incident, la municipalité de Petah Tikva a diffusé des directives mises-à-jour qui ont circulé dans toutes les maternelles de la ville. Ces directives stipulent que les écoles maternelles n’auront pas le droit d’ouvrir leurs portails si l’assistant n’est pas présent. De plus, aucun enfant ne pourra être accepté dans une classe qui n’est pas la sienne sans arrangement préalable entre les enseignants de deux classes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...