Norvège : ‘Put*** de Juifs’ pourrait être une critique d’Israël et non des Juifs
Rechercher

Norvège : ‘Put*** de Juifs’ pourrait être une critique d’Israël et non des Juifs

Le procureur Tor-Aksel Busch a déclaré que Kaveh Kholardi qui a insulté les Juifs lors d'un événement à Oslo ne serait pas poursuivi pour insultes racistes

Le rappeur norvégien Kaveh Kholardi. (Capture d'écran Facebook/via JTA)
Le rappeur norvégien Kaveh Kholardi. (Capture d'écran Facebook/via JTA)

JTA — Un rappeur norvégien qui a insulté les Juifs lors d’un événement à Oslo pour promouvoir le multi-culturalisme ne sera pas poursuivi pour des propos racistes parce que ses paroles pourraient bien être une critique d’Israël, a déclaré un procureur.

L’année dernière, Kaveh Kholardi a dit « put*** de Juifs » sur la scène d’un événement pour lequel il avait été embauché par la ville.

Tor-Aksel Busch, en charge des plaintes publiques de Norvège – un poste équivalent au procureur général – a débouté le recours légal la semaine dernière, a annoncé dimanche le site d’information Document.no.

Des activistes pro-Israël avaient déposé plainte à la police mais elle avait été classée sans suite. Busch a rejeté leur appel, expliquant que si ce que Kholardi avait dit « semble cibler des Juifs, cela peut aussi être dit pour exprimer du mécontentement contre les politiques de l’Etat d’Israël ».

Lors du concert, le rappeur a souhaité une joyeuse fête de l’Eid al-Fitr aux Musulmans et a salué les personnes chrétiennes. Il n’a pas mentionné Israël.

Le 20 juin 2018, cinq jours avant le concert, Kholardi a écrit sur Twitter les « put*** de Juifs sont corrompus ».

Le groupe pro-Israël MIFF, acronyme norvégien pour Avec Israël pour la Paix, qui était impliqué dans la plainte initiale contre Kholardi, a qualifié la décision de Busch d’alarmante parce qu’il « trouve de l’ambiguïté où il n’y en a aucune, a déclaré Jan Benjamin Rodner, membre du conseil MIFF.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...